Show simple document record

dc.contributor.advisor[non identifié]
dc.contributor.authorGagnon, Daniel
dc.date.accessioned2017-02-07T20:29:17Z
dc.date.available2017-02-07T20:29:17Z
dc.date.created1992
dc.date.issued1992
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/9981
dc.description.abstractIl y a plus d'écrivains que de lecteurs. Et les écrivains ne se lisent pas entre eux. Où sont les lecteurs? Où sont les grands critiques? Dorment-ils? L'Union des écrivains grossit de jour en jour, la machine s'est déréglée, elle produit â vide quantité de cellules inutiles, de plus en plus d'écrivains et d'écrivaines l'enflent d'un cancer monstrueux. Tous les écrivains et écrivaines estiment avoir droit à un revenu décent... Où sont les lecteurs? Ont-ils eux-mêmes un revenu? L'écrivain ne doit-Il pas créer dans l'hésitation, le doute, et en toute humilité avancer sur le chemin difficile de l'inconnu, avec l'aide de la critique?
dc.language.isofre
dc.publisherUniversité de Sherbrooke
dc.rights© Daniel Gagnon
dc.titleLe mensonge des mots
dc.typeMémoire
tme.degree.disciplineLettres et littérature
tme.degree.grantorFaculté des lettres et sciences humaines
tme.degree.levelMaîtrise
tme.degree.nameM.A.


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record