Show simple document record

dc.contributor.advisor[non identifié]
dc.contributor.authorLaprise, Jean-Paul
dc.date.accessioned2017-02-07T20:27:00Z
dc.date.available2017-02-07T20:27:00Z
dc.date.created1975
dc.date.issued1975
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/9967
dc.description.abstractLe présent mémoire ne devait traiter que du langage de l'art. Mais un tel sujet à bientôt fait apparaître trois difficultés moyennes. C'est pourquoi l'étude qui en est résultée offre un contenu différent de ce qui avait d'abord été projeté. La première difficulté rencontrée fut l'impossibilité de cerner l'essence de l'art. Plus on se documente sur la création artistique, afin de mieux comprendre ce geste humain, plus on se perd en théories diverses. Car il y a autant de conceptions de l'art qu'il y a de philosophes. A ce sujet, la vérité demeure fort relative. Voulant dépasser ce relativisme au sujet de l'art, je me suis mis à l'étude du langage. Découvrir les caractéristiques du langage permettrait, me semblait—il, de mieux expliquer un langage particulier: celui de l'art. Mais voilà que surgit une seconde difficulté. En effet, le philosophe et le linguiste, le psychologue et le sociologue s'intéressent au langage. Et chacun apporte à ce sujet sa propre réponse. De plus, chacune de ces sciences est constituée de plusieurs écoles différentes. On retrouve alors, à propos du langage en général, le même relativisme vicieux…
dc.language.isofre
dc.publisherUniversité de Sherbrooke
dc.rights© Jean-Paul Laprise
dc.titleNotes pour une étude du langage de l'art : Langage et valeurs
dc.typeMémoire
tme.degree.disciplineArts et culture
tme.degree.grantorFaculté des lettres et sciences humaines
tme.degree.levelMaîtrise
tme.degree.nameM.A.


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record