Show simple document record

dc.contributor.advisor[non identifié]
dc.contributor.authorHallée, Nicole
dc.date.accessioned2017-02-07T19:00:04Z
dc.date.available2017-02-07T19:00:04Z
dc.date.created1992
dc.date.issued1992
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/9947
dc.description.abstractMon expérience comme professeur de français auprès d'étudiants "raccrocheurs" est à l'origine de la présente recherche. À leur retour à l'école, les "raccrocheurs" accusent un retard considérable en français et éprouvent de sérieuses difficultés d'apprentissage de leur langue maternelle. Ces étudiants, motivés au départ, puisqu'ils effectuent de leur propre gré un retour à l'école, se démotivent à nouveau devant l'ampleur du défi à relever. Un certain nombre d'entre eux décrochent encore une fois tandis que d'autres, qui persévèrent, échouent aux examens du ministère de l'Éducation en secondaire V. Nous ne pouvons ignorer ce problème étant donné le contexte scolaire actuel, où près de quarante pour cent des jeunes abandonnent l'école en plein milieu de leurs études secondaires. Le but de la recherche consiste à identifier un modèle d'intervention pédagogique, dans le cas présent, le "Whole Language", et à vérifier si cette approche pédagogique convient à des étudiants "raccrocheurs" et permet l'atteinte des objectifs du programme-cadre présentement en vigueur. Cette recherche s'apparente à de la recherche-action, puisque c'est à partir de la réalité de la classe que la recherche s'effectue dans le but de trouver une solution. L'expérimentation de l'approche du "Whole Language" s'est effectuée à partir de deux groupes d'environ quinze à vingt étudiants chacun. Des instruments d'observation ont été conçus à partir des activités préconisées par le "Whole Language" et des objectifs du programme-cadre en lecture et en écriture. La technique utilisée est l'observation directe et participante. Les résultats de l’expérimentation sont très encourageants pour les futurs "raccrocheurs". En effet, le taux de réussite aux examens du ministère, en janvier 1991, nous permet de conclure que l'approche du "Whole Language" est efficace et très pertinente. Par ailleurs, la publication d'un recueil de textes par les étudiants de niveau secondaire IV, suite à l'expérimentation, est une preuve concrète de l'apport positif de cette approche pédagogique.
dc.language.isofre
dc.publisherUniversité de Sherbrooke
dc.rights© Nicole Hallée
dc.titleIntervention en lecture et en écriture auprès d'une clientèle de "raccrocheurs" du deuxième cycle du secondaire
dc.typeEssai
tme.degree.disciplineSciences de l'éducation
tme.degree.grantorFaculté d'éducation
tme.degree.levelMaîtrise
tme.degree.nameM. Éd.


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record