Show simple document record

dc.contributor.advisorLachiver, Gérardfr
dc.contributor.advisorLe Dinh, Chon Tamfr
dc.contributor.authorBrunet, Sergefr
dc.date.accessioned2014-05-14T16:33:29Z
dc.date.available2014-05-14T16:33:29Z
dc.date.created1995fr
dc.date.issued1995fr
dc.identifier.urihttp://savoirs.usherbrooke.ca/handle/11143/977
dc.description.abstractDepuis une quinzaine d'années, le concept du contrôle actif a été ou est sur le point d'être implanté dans plusieurs domaines industriels. La popularité de cette solution, qui vise essentiellement à réduire un bruit indésirable en générant un second bruit d'une manière à les superposer destructivement, est attribuable aux résultats impressionnants obtenus de nos jours depuis le développement de matériels électronique et informatique puissants et performants. Le présent ouvrage traite de l'application du contrôle actif du champ acoustique dans une cavité parallélépipédique couplée à une plaque rectangulaire flexible simplement supportée excitée mécaniquement. Le contrôle actif est appliqué sur ce système en utilisant une contre-excitation mécanique sur la plaque ou une contre-excitation acoustique affleurant les parois de la cavité. Une étude bibliographique a révélé qu'une comparaison systématique entre ces deux types de contrôles n'avait jamais été effectuée. Le but visé par cet ouvrage est donc de comparer les contrôles actifs mécanique et acoustique dans le but de déterminer dans quelle mesure et circonstance l'un est préférable à l'autre. Cette comparaison a été effectuée analytiquement. Dans un premier temps, on a développé la formulation analytique décrivant le comportement acoustique et vibratoire du système plaque-cavité parallélépipédique soumis à des sollicitations mécaniques de type force sur la plaque et des excitations acoustiques de type piston dans la cavité. Dans un deuxième temps, on a développé l'aspect contrôle en utilisant des fonctions coûts indicateurs de la qualité du contrôle comme la pression quadratique moyennée dans le temps et le volume et la sommation de la pression quadratique sur des points discrets dans le volume de la cavité. Les formulations analytiques ont été intégrées dans un programme (CABIN) qui permet de simuler le comportement vibroacoustique du système avant et après l'application du contrôle actif, qu'il soit global ou local, par une force appliquée sur la plaque ou un piston affleurant une des parois de la cavité. Ce programme a été confronté à des cas publiés dans la littérature avec succès. Une étude vibroacoustique expérimentale a été menée en laboratoire sur un montage physique fidèle au modèle. Des mesures acoustiques et vibratoires ont été acquises à l'aide de ce système dansle but de confronter le programme à des mesures expérimentales sans l'aspect contrôle. Les comparaisons, effectuées au niveau de la vitesse quadratique de la plaque et la pression quadratique à l’intérieur de la cavité, ont révélé une excellente concordance entre la théorie et l'expérience. Ayant validé avec succès le programme CABIN, ce dernier a donc été mis à profit en simulant plusieurs cas de contrôle actifs. Ces cas ont méticuleusement été élaborés de façon à mettre en lumière les différences entre les contrôles actifs mécanique et acoustique. Au terme de ces simulations, l’analyse a révélé que le contrôle actif mécanique sur la plaque est presque invariablement préférable au contrôle actif acoustique dans la cavité.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Serge Brunetfr
dc.subjectAcoustique appliquée
dc.subjectVibration
dc.titleRéduction du bruit dans une cavité parallélépipédique supportant une plaque flexible : comparaison entre les contrôles actifs mécanique et acoustiquefr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplineGénie mécaniquefr
tme.degree.grantorFaculté de géniefr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Sc. A.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record