Show simple document record

dc.contributor.advisorBégin, Jean-Pierre
dc.contributor.authorRainville, Stéphane
dc.date.accessioned2016-08-03T12:59:46Z
dc.date.available2016-08-03T12:59:46Z
dc.date.created1993
dc.date.issued1993
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/9053
dc.description.abstractÀ notre époque, l'amélioration de la productivité retient l'attention de toutes les organisations, particulièrement dans le cas où les gains de productivité sont relativement faibles. Bien que la productivité de la plupart des organisations soit fonction des ressources technologiques, physiques et humaines, nombre d'entre elles n'ont malheureusement pas encore cherché à accroître leur productivité au moyen d'une amélioration du rendement de leurs ressources humaines. Or, l'évaluation du rendement tire son importance dans le fait qu'elle permet une progression simultanée de l'individu et de l'organisation, c'est-à-dire qu'en améliorant le rendement des individus, l'organisation assure son propre développement. De plus, un système d'évaluation du rendement ne peut être efficace que dans la mesure où il répond aux attentes de ses utilisateurs. Or, la plupart des auteurs s'entendent pour dire qu'il est primordial d'engager les principaux utilisateurs du système, à savoir les évaluateurs et les évalués, dans sa conception initiale ou à défaut, dans son amélioration. Les attentes des évaluateurs et des évalués quant à l'évaluation du rendement : une question de perspective. Aujourd'hui, 30 ans après la recherche effectuée à la compagnie Général électrique et quelques milliers de publications, encore très peu d'études se sont intéressées à ce que les évalués et particulièrement les évaluateurs souhaitent retrouver dans un SER [Système d’évaluation du rendement]. Le premier chapitre, intitulé «la problématique», donne une vue d'ensemble de l'étude et des raisons qui la justifie. Au deuxième chapitre, nous présentons une revue de la littérature concernant notre problématique. Pour leur part, les chapitres trois et quatre présentent les fondements théoriques et méthodologiques de l'étude. Enfin, le cinquième chapitre est entièrement consacré à la présentation des résultats.
dc.language.isofre
dc.publisherUniversité de Sherbrooke
dc.rights© Stéphane Rainville
dc.titleLes attentes des évaluateurs et des évalués quant à l’évaluation du rendement : une question de perspective
dc.typeMémoire
tme.degree.disciplineManagement et gestion des ressources humaines
tme.degree.grantorFaculté d'administration
tme.degree.levelMaîtrise
tme.degree.nameM. Sc.


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record