Show simple document record

dc.contributor.advisorMasson, Chantal-Édith
dc.contributor.authorViau, Émiliefr
dc.date.accessioned2014-02-11T14:20:45Z
dc.date.available2014-02-11T14:20:45Z
dc.date.created2014fr
dc.date.issued2014fr
dc.identifier.urihttp://savoirs.usherbrooke.ca/handle/11143/89
dc.description.abstractCe mémoire s’intéresse aux usages des modalités braille et vocale pour la lecture tactile et auditive de journaux par des personnes aveugles. Plus spécifiquement, il expose une recherche qualitative visant à l’identification, à la caractérisation et à l’analyse du ou des choix de modalité(s) faits par ces personnes lors d’une lecture de journal adapté en texte électronique, ceci, dans une perspective d’évaluation des facteurs d’influence desdits choix. Afin de répondre aux objectifs fixés, une collecte de données a été réalisée auprès de six participants aveugles, notamment sélectionnés sur la base de leur double aptitude à la lecture tactile et auditive des textes. Chacun a eu à lire un corpus d’articles de journaux en texte électronique avec la ou les modalités de leur choix (braille et/ou vocal), lesquelles pouvaient être employées seules ou en combinaison. L’exercice, se déroulant à l’individuel, s’est tenu à l’aide des technologies adaptées de chacun (afficheur braille, synthèse vocale) et par l’entremise d’un site Web hébergeant le corpus. Les données recueillies proviennent d’une observation de comportements et de verbalisations émises par les participants après chaque lecture. Tous les participants ont à la fois choisi de recourir à la synthèse vocale et à l’afficheur braille dans le cadre des lectures du corpus. Ceci tend à appuyer notre principale hypothèse de recherche, à savoir que certaines personnes aveugles capables d’une lecture braille et placées en présence d’un choix de modalité(s) pourraient faire un emploi combiné du braille et du vocal pour le décodage de journaux en texte électronique. De façon générale, l’approche adoptée par les participants consistait à recourir « par défaut » à la synthèse vocale, pour des motifs comme la rapidité et le confort de lecture, ainsi que la simplicité d’usage. L’afficheur a plutôt été employé en complément, dans le cadre de stratégies de lecture telles que les vérifications orthographiques et la navigation dans les contenus. Toutefois, d’autres usages potentiels du braille en contexte de lecture d’un journal ont aussi été relevés. Notamment, chez certains participants, l’afficheur peut être mis à profit pour la lecture de contenus d’articles que l’on souhaite prendre en note ou rapporter à quelqu’un d’autre. Tous ces usages, exprimés ou observés, ont été rattachés à un certain nombre d’apports du braille décrits et contextualisés dans ce mémoire. Enfin, les données recueillies suggèrent certains liens entre les usages de modalité(s) et des variables telles que les objectifs de lecture et les caractéristiques du texte.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Émilie Viaufr
dc.rightsAttribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.5 Canada*
dc.rights.urihttp://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.5/ca/*
dc.subjectLecturefr
dc.subjectDéficience visuellefr
dc.subjectAveuglefr
dc.subjectJournauxfr
dc.subjectSynthèse vocalefr
dc.subjectAfficheur braillefr
dc.titleBraille ou vocal? Analyse du processus de décodage de journaux en texte électronique par des lecteurs aveuglesfr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplineCommunicationfr
tme.degree.grantorFaculté des lettres et sciences humainesfr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM.A.fr


Files in this document

Thumbnail
Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record

© Émilie Viau
Except where otherwise noted, this document's license is described as © Émilie Viau