Show simple document record

dc.contributor.advisorLenoir, Yvesfr
dc.contributor.advisorLarose, Françoisfr
dc.contributor.authorGeoffroy, Yvonfr
dc.date.accessioned2014-05-14T15:57:39Z
dc.date.available2014-05-14T15:57:39Z
dc.date.created2003fr
dc.date.issued2003fr
dc.identifier.isbn061290573Xfr
dc.identifier.urihttp://savoirs.usherbrooke.ca/handle/11143/898
dc.description.abstractCette thèse de doctorat porte sur les représentations sociales de 37 professeurs de sciences humaines à l'égard des changements curriculaires présentement en voie d'implantation dans l'enseignement collégial au Québec. Elle vise l'acquisition de connaissances sur les représentations sociales des professeurs de sciences humaines au regard de l'intégration des apprentissages et de la notion d'interdisciplinarité en tant qu'instrument pour atteindre cette intégration, et au regard de la professionnalisation de l'enseignement dans un contexte de réforme curriculaire caractérisée par l'approche programme et l'approche par compétences. Les concepts clés de la recherche sont: curriculum, interdisciplinarité, intégration et professionnalisation. La recherche est exploratoire, fait appel à des données qualitatives traitées à l'aide d'une analyse lexicale, recueillies par l'entremise d'entrevues semistructurées auprès de 37 professeurs anglophones du programme de sciences humaines du collège régional Champlain en 2000-2001. La thèse montre que les répondants sont favorables à l'interdisciplinarité comme moyen pour atteindre l'intégration des savoirs ou pour produire un projet éducatif. Elle indique que l'interdisciplinarité et l'intégration se caractérisent dans la documentation scientifique par leur polysémie, et que des lacunes existent dans les connaissances des répondants à leur sujet. L'étude fait état des difficultés de la mise en oeuvre de l'interdisciplinarité et rapporte un modèle de module interdisciplinaire. Elle montre que la conception qu'ont les répondants au sujet des objectifs et des éléments de la réforme ne correspond pas au discours officiel, qu'ils ne craignent pas les impacts de la réforme sur leur pratique d'enseignement ou sur leur identité professionnelle, qu'ils manifestent une attitude positive concernant la professionnalité, mais qu'ils expriment des réserves quant au contrôle du processus, le professiormisme. La thèse oriente la pratique et les politiques d'évaluation et de formation continue en interdisciplinarité et en intégration. Elle montre les liens qui unissent les représentations à la formation et à la nature de la tâche. Elle offre une synthèse originale de la documentation scientifique sur les relations entre le curriculum, l'intégration et l'interdisciplinarité. Elle offre également un cadre d'analyse qui peut s'avérer utile au niveau universitaire en formation des maitres. Les résultats de la thèse contribuent à l'avancement des connaissances sur la profession enseignante.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Yvon Geoffroyfr
dc.titleLes représentations sociales des professeurs de sciences humaines de deux cégeps au regard de l'interdisciplinarité, de l'intégration et de la professionnalisation dans un contexte de réforme du curriculum et de l'enseignement collégialfr
dc.typeThèsefr
tme.degree.disciplineThéologie et études religieusesfr
tme.degree.grantorFaculté d'éducationfr
tme.degree.levelDoctoratfr
tme.degree.namePh.D.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record