Show simple document record

dc.contributor.advisorLeconte, Robert
dc.contributor.authorMarcil, Gino-Karlfr
dc.date.accessioned2016-05-18T13:48:33Z
dc.date.available2016-05-18T13:48:33Z
dc.date.created2016fr
dc.date.issued2016-05-18
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/8819
dc.description.abstractLa prévision hydrologique nécessite une connaissance adéquate des quantités de neige présentes sur ses bassins versants, particulièrement pour des bassins versants montagneux. Pour beaucoup de bassins, la densité du réseau de stations nivométriques est faible ou parfois même inexistante. De leur côté, les données satellitaires MODIS permettent de suivre l’évolution du couvert de neige sur de grandes superficies de façon journalière et à une résolution spatiale de 500 m. Dans ce contexte, un projet de recherche a été proposé en partenariat entre Rio Tinto Alcan (RTA) et l’Université de Sherbrooke afin d’évaluer l’apport de la télédétection du couvert de neige (MODIS) pour améliorer la prévision hydrologique en période de crue. Le bassin versant à l’étude est celui de la rivière Nechako, situé en Colombie-Britannique (Canada) et caractérisé par sa topographie montagneuse et les grandes quantités de neige s’accumulant sur son territoire. D’abord, une analyse statistique a été réalisée permettant d’obtenir une relation empirique entre l’évolution du volume de crue et la variation de la superficie du couvert de neige (SCN) tirée des images MODIS. Ensuite, les SCN MODIS ont été utilisées pour le calage du modèle hydrologique SWAT selon 9 différentes techniques de calage. Finalement, avec l’aide d’un système de prévision, assimilant d’abord les SCN MODIS pour mettre à jour les conditions initiales, la performance de 5 des 9 calages effectués a été analysée en prévision hydrologique court terme (déterministe) et moyen terme (probabiliste). À partir des résultats, il a été possible d’observer que l’assimilation des SCN MODIS permet d’améliorer les prévisions à plus long terme, particulièrement des volumes de crue. À court terme, la qualité des prévisions d’apports est sensiblement identique avec ou sans assimilation MODIS bien qu’une meilleure simulation des conditions initiales de neige soit observée avec assimilation MODIS. Finalement, la comparaison des calages en prévision hydrologique démontre qu’une légère amélioration des prévisions d’apports moyen terme (3 à 5 mois) est possible lorsque les données MODIS sont utilisées dans la procédure de calage. Cependant, les résultats sont variables dépendamment de la technique de calage utilisée.fr
dc.language.isofrefr
dc.language.isoengfr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Gino-Karl Marcilfr
dc.subjectMODISfr
dc.subjectCalage multi-objectifsfr
dc.subjectPrévision hydrologiquefr
dc.subjectSWATfr
dc.subjectFontefr
dc.subjectNeigefr
dc.subjectMontagnesfr
dc.subjectAssimilation de donnéefr
dc.titleUtilisation des données satellitaires MODIS dans un contexte de prévision des crues printanières sur un bassin montagneux canadienfr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplineGénie civilfr
tme.degree.grantorFaculté de géniefr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Sc. A.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record