Show simple document record

dc.contributor.advisorFortin, Laurierfr
dc.contributor.authorÉmond, Isabellefr
dc.date.accessioned2014-05-14T15:57:28Z
dc.date.available2014-05-14T15:57:28Z
dc.date.created2000fr
dc.date.issued2000fr
dc.identifier.isbn0612569993fr
dc.identifier.urihttp://savoirs.usherbrooke.ca/handle/11143/880
dc.description.abstractCette recherche a pour objectif l'étude de la relation entre la violence conjugale et les troubles extériorisés et intériorisés des enfants. Un échantillon comprenant 70 enfants, âgés de 2 à 12 ans, ayant tous été témoins d'au moins un acte de violence conjugale au cours de l'année précédant l'entrevue a été retenu. Les résultats indiquent qu'en moyenne selon la perception des mères et des enseignants, 33% des enfants de notre échantillon présentent des troubles extériorisés cliniques, c'est-à-dire à un niveau nécessitant une intervention. Pour les troubles intériorisés, la moyenne de ces deux sources d'informations révèle que 38% des enfants présentent de telles difficultés. L'analyse des résultats met de l'avant l'importance du potentiel d'abus physiques des mères à l'égard de leur enfant et du stress maternel dans la prédiction des troubles extériorisés et intériorisés des enfants témoins de violence conjugale.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Isabelle Émondfr
dc.titleLa relation entre la violence conjugale et les troubles extériorisés et intériorisés des enfantsfr
dc.typeThèsefr
tme.degree.disciplinePsychoéducationfr
tme.degree.grantorFaculté d'éducationfr
tme.degree.levelDoctoratfr
tme.degree.namePh.D.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record