Show simple document record

dc.contributor.advisorBrochu, Martinfr
dc.contributor.authorDesroches, Josianefr
dc.date.accessioned2014-05-14T15:39:11Z
dc.date.available2014-05-14T15:39:11Z
dc.date.created2011fr
dc.date.issued2011fr
dc.identifier.urihttp://savoirs.usherbrooke.ca/handle/11143/876
dc.description.abstractIntroduction: La prévalence des personnes âgées obèses augmente. Parallèlement, les facteurs individuels et environnementaux peuvent être associés à l'obésité. Jusqu'à maintenant, plusieurs études ont été menées auprès des jeunes et des adultes sur la relation entre l'environnement de quartier et l'obésité, mais très peu chez les personnes âgées. Objectifs: Identifier les facteurs environnementaux, les comportements associés aux facteurs environnementaux et les facteurs individuels qui sont associés à l'obésité chez les hommes et les femmes âgées vivant en communauté à Montréal. Étude: 314 femmes et 296 hommes de l'étude VoisiNuAge ont été étudiés. Les variables d'intérêts étaient les suivantes: 1) facteurs environnementaux: accessibilité aux ressources, services/commodités et densité de restaurants, 2) comportements associés aux facteurs environnementaux: fréquence de repas au restaurant, fréquence d'utilisation du transport en commun, disponibilité d'un véhicule motorisé, possession d'un permis de conduire et le nombre d'années de résidence dans le logement et dans le quartier et 3) facteurs individuels: âge, nombre de médicaments, niveau de scolarité, état matrimonial, consommation de tabac, revenu familial, la composante physique du score de la qualité de vie (SF-36), l'autonomie fonctionnelle (SMAF) et le temps de marche par jour. Les sujets ont été classés et analysés sur la base des niveaux d'obésité (non-obèses: IMC <30 kg/m[indice superieur 2] vs obèses: IMC [plus grand ou égal à] 30 kg/m[indice superieur 2] ). Résultats: Aucune différence significative n'a été observée entre les groupes chez les hommes et les femmes âgés pour les facteurs environnementaux. En ce qui concerne les comportements liés aux facteurs environnementaux, uniquement le nombre d'années de résidence dans le logement chez les femmes a été associé à l'obésité. Pour les facteurs individuels, des différences significatives ont été observées entre les femmes non-obèses et obèses pour le revenu familial, le nombre de médicaments, la composante physique du score de la qualité de vie (SF-36) et l'autonomie fonctionnelle (SMAF) (P< 0.05); tandis qu'aucune différence n'a été observée chez les hommes. Conclusions: Dans la présente étude, les facteurs environnementaux ne sont pas associés à l'obésité chez les femmes et les hommes âgés. Pour les comportements liés aux facteurs environnementaux, uniquement le nombre d'années de résidence dans le logement chez les femmes a été associé à l'obésité. Comparativement aux hommes, l'obésité semble avoir une relation plus importante avec la santé chez les femmes tel que démontré par les résultats du nombre de médicaments, la composante physique du score de la qualité de vie (SF-36) et l'autonomie fonctionnelle (SMAF).fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Josiane Desrochesfr
dc.titleAssociations entre les facteurs environnementaux, individuels et l'obésité chez les personnes âgées vivant à Montréalfr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplineKinanthropologiefr
tme.degree.grantorFaculté d'éducation physique et sportivefr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Sc.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record