Show simple document record

dc.contributor.advisorFall, Aziz
dc.contributor.authorPrud'Homme, Maxime
dc.date.accessioned2016-04-05T13:24:47Z
dc.date.available2016-04-05T13:24:47Z
dc.date.created1996
dc.date.issued1996
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/8689
dc.description.abstractAu cours de cet essai, nous essaierons de déterminer les conséquences sur les Unions de GVC de la Côte d'ivoire, des restructurations des sociétés para-étatiques d'encadrement, initiées dans le contexte des programmes d'ajustements structurels (PAS) des années 80 et 90. Le développement du mouvement coopératif ivoirien est basé essentiellement sur la formation de GVC (Groupement à Vocation Coopérative), sorte de pré-coopérative agricole créée au début des années 70. Les Unions de GVC sont, quant à elles, des structures pré-coopératives de deuxième niveau, créées au début des années 80 pour consolider le secteur coopératif agricole. Plus concrètement, elles représentent la coopérative d'un groupe de GVC. Jusqu'à tout récemment, le développement de la Côte d'ivoire, ainsi que celui du développement coopératif, reposèrent largement sur une intervention étatique massive. Dans le secteur coopératif, l'État a influencé l'évolution des GVC et des Unions de GVC, par l'intermédiaire de deux sociétés para-étatiques et d'une direction ministérielle…
dc.language.isofre
dc.publisherUniversité de Sherbrooke
dc.rights© Maxime Prud'Homme
dc.titleL'impact de la restructuration des sociétés para-étatiques d'encadrement sur les unions de coopératives agricoles en Côte d’Ivoire
dc.typeEssai
tme.degree.disciplineCoopératives
tme.degree.grantorInstitut de recherche et d'éducation pour les coopératives et les mutuelles de l'Université de Sherbrooke (IRECUS)
tme.degree.levelMaîtrise
tme.degree.nameM.A.


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record