Show simple document record

dc.contributor.advisorLatulippe, Jean-Guy
dc.contributor.authorOuedraogo, Lucie
dc.date.accessioned2016-04-05T13:24:43Z
dc.date.available2016-04-05T13:24:43Z
dc.date.created1990
dc.date.issued1990
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/8686
dc.description.abstractFaisant partie du groupe de pays à faible revenu, le Burkina Faso est à 90% agricole et rencontre d'énormes difficultés pour son développement économique et social. Les facteurs qui entravent ce développement sont d'ordre écologique et climatique, ce qui se traduit par une dégradation systématique de l'environnement, la rareté des précipitations et des terres arables, résultant en de faibles rendements agricoles. Cette situation explique en partie la pratique d'une agriculture de subsistance. La croissance démographique élevée constitue également un facteur qui vient amplifier les difficultés de développement. Aussi le pays n'est pas suffisamment nanti en matière de ressources naturelles. Son sous-sol est assez pauvre. Cet état de faits expliquera d'ailleurs le faible niveau des revenus impliquant un manque d'épargne susceptible de financer l'économie. Consécutivement à ce manque d'épargne, le pays connaît un fort endettement et un déficit permanent et croissant de la balance commerciale et du budget national…
dc.language.isofre
dc.publisherUniversité de Sherbrooke
dc.rights© Lucie Ouedraogo
dc.titleFemmes, épargne et crédit : un moyen de développement économique et social au Burkina Faso
dc.typeEssai
tme.degree.disciplineCoopératives
tme.degree.grantorInstitut de recherche et d'éducation pour les coopératives et les mutuelles de l'Université de Sherbrooke (IRECUS)
tme.degree.levelMaîtrise
tme.degree.nameM.A.


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record