Show simple document record

dc.contributor.advisor[non identifié]fr
dc.contributor.authorLabonté, Mélissafr
dc.date.accessioned2014-05-14T15:39:06Z
dc.date.available2014-05-14T15:39:06Z
dc.date.created2006fr
dc.date.issued2006fr
dc.identifier.urihttp://savoirs.usherbrooke.ca/handle/11143/859
dc.description.abstractLe vieillissement est associé à plusieurs modifications de la composition corporelle telles que l'augmentation de la masse grasse et la diminution de la masse maigre. Cette atrophie de masse maigre communément appelée "sarcopénie" se caractérise par une diminution de la masse musculaire squelettique, ce qui résulte en un risque plus élevé d'incapacités fonctionnelles, de chutes et de fractures subséquentes. Ces conséquences se répercutent sur les coûts de soins de santé et indiquent l'importance de développer des stratégies de prévention chez cette population à risque. Le rôle de l'exercice en musculation dans le maintien de la masse musculaire est connu chez les adultes. Toutefois, les données recueillies à ce jour indiquent que les personnes âgées semblent répondre différemment à un programme d'exercices en musculation. Bien que certaines études n'observent pas de résultats significatifs, la majorité des recherches révèlent une augmentation de la masse musculaire et ce, après seulement 9 semaines d'exercices en musculation. Or, de nombreuses études ont démontré que l'exercice contribuait à l'augmentation de la production de radicaux libres et donc, induisent un stress oxydatif. D'ailleurs, le vieillissement est aussi associé au stress oxydatif. D'autant plus, les personnes âgées sont plus susceptibles d'une déficience en vitamines antioxydantes. En effet, l'exercice favorise la production de radicaux libres, surtout dans l'organisme sénescent, chez qui les mécanismes de défense sont affaiblis. Tous réunis, ces facteurs peuvent intervenir dans l'efficacité d'un programme de musculation destiné aux personnes âgées dans le but d'augmenter la masse musculaire. Les antioxydants oraux les plus utilisés sont les vitamines E ([alpha]-tocophérol) et C. La vitamine C agit en tant que coenzyme dans un certain nombre de réactions physiologiques, elle est requise dans la synthèse du collagène et des globules rouges et contribue à l'intégrité du système immunitaire. Ainsi, la vitamine C participe à la régénération de la vitamine E qui est l'antioxydant le plus abondant au niveau membranaire. Il a donc été suggéré que ces antioxydants aient le potentiel de réduire le stress oxydatif induit par l'exercice. Cependant, il n'existe aucune recherche qui a vérifié l'effet chronique d'une supplémentation en antioxydants oraux sur le stress oxydatif des personnes âgées et qui a démontré l'effet de ce traitement sur la masse musculaire. L'objet de cette présente étude est de vérifier pour la première fois le potentiel d'un programme d'exercices en musculation combiné à un traitement d'antioxydants oraux (vitamine C et E) sur la masse musculaire à freiner la sarcopénie pendant la période d'accélération de perte de masse musculaire. Notre hypothèse de recherche est que les personnes âgées soumises à un programme d'exercices en musculation en combinaison avec un supplément d'antioxydants oraux présenteront une augmentation significative de leur masse musculaire comparativement aux sujets témoins. Afin de répondre à cette problématique, nous avons choisi un échantillon de 30 hommes et femmes en bonne santé, de race blanche, âgés entre 60 et 75 ans. Les sujets étaient soumis à une série de tests métaboliques avant (pré-test) et après (post-test) une intervention d'une durée de 6 mois. L'intervention consistait en un programme de 8 exercices en musculation à raison de 3 séances par semaine, supervisées par un kinésiologue dans le but de produire un gain de masse musculaire. La masse musculaire squelettique est déterminée par rayon X à absorption d'énergie de double densité (DXA) ainsi que par la méthode d'excrétion de créatinine urinaire. Les apports nutritionnels protéiques et vitaminiques des participants sont estimés à l'aide d'un journal alimentaire de 3 jours. Tel qu'anticipé, les résultats ont démontré une augmentation significativement plus grande de la masse maigre totale chez les sujets du groupe supplémenté avec les antioxydants comparé au groupe placebo. Cependant, cette augmentation est présente seulement chez les hommes et non chez les femmes. Il semble donc que les hommes âgés répondent différemment à un programme d'exercices en musculation combiné à une supplémentation en vitamines C et E. De plus, nos résultats démontrent l'efficacité des exercices en musculation sur le gain de masse maigre des aînés. Cependant, les hommes obtiennent une hypertrophie supérieure de la masse maigre des bras comparativement aux femmes. À la lumière de nos résultats, nous concluons que la supplémentation en vitamines C et E prise de façon concomitante à un programme d'exercices pourrait avoir un impact positif sur la masse maigre et ainsi, améliorer la qualité de vie des aînés. Cette hypothèse semble prometteuse dans le développement de stratégie pour réduire l'incidence de la sarcopénie. Néanmoins, d'autres études doivent être menées afin de confirmer ces résultats.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Mélissa Labontéfr
dc.subjectVitamines C
dc.subjectVitamines E
dc.subjectProgramme d'exercices en musculation
dc.subjectMasse musculaire
dc.subjectPersonnes agées
dc.titleEffet des vitamines C et E combinées à un programme d'exercices en musculation sur la masse musculaire chez des sujets âgésfr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplineKinanthropologiefr
tme.degree.grantorFaculté d'éducation physique et sportivefr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Sc.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record