Show simple document record

dc.contributor.authorBrady, Jean-Patrick
dc.contributor.authorGodbout, Luc
dc.contributor.otherPaquin, Stéphane
dc.contributor.otherLévesque, Pier-Luc
dc.date.accessioned2016-03-03T15:08:09Z
dc.date.available2016-03-03T15:08:09Z
dc.date.created2013
dc.date.issued2013
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/8444
dc.description.abstractLes pays scandinaves, qui se situent au sommet des pays les plus taxés, les plus syndiqués et les plus interventionnistes des pays de l'OCDE, sont aussi parmi ceux qui, sur une période de trente ans, s'en sortent relativement bien en matière de croissance économique et font mieux que les autres en matière de lutte contre les inégalités sociales. Pourtant, les années 1980 et le début des années 1990 avaient été très difficiles, à un point tel que plusieurs avaient annoncé la mort du modèle scandinave. À l'époque, ces pays connaissaient de sérieux problèmes, allant d'un ralentissement de la croissance économique, d'une augmentation importante du chômage, d'une croissance importante des déficits et de l'endettement public jusqu'au rachat de fleurons nationaux comme Volvo par des entreprises étrangères. De nos jours, les pays scandinaves affichent une bonne santé économique. Ils figurent en tête des pays qui ont les taux d'emploi les plus élevés au monde, qui sont les plus productifs, les plus égalitaires et les plus agréables à vivre. Leur grande réussite a été de trouver le moyen d'assurer une grande sécurité aux individus au moyen de politiques sociales importantes et interventionnistes, tout en offrant la flexibilité nécessaire aux entreprises et à l'économie. Ils ont également réussi à augmenter la productivité de l'État dans divers secteurs, notamment en santé. On dit souvent du Québec qu'il est un État social-démocrate en Amérique du Nord et nous voulons savoir comment il s'en sort comparativement aux pays scandinaves. Cette recherche repose sur le fait que dans les débats publics et les recherches universitaires, le Québec est de plus en plus comparé aux pays scandinaves, mais généralement sur un nombre limité Indicateurs économiques et sociaux : La performance au Québec et dans les pays scandinaves d'indicateurs. Il n'y a pas que la gauche qui louange les pays scandinaves, la revue The Economist a souvent de bons mots pour eux tout comme l'Institut économique de Montréal par exemple. La situation économique actuelle du Québec présente certaines similarités avec celle des pays nordiques au début des années 1990. Ces derniers ont réussi à mettre en oeuvre des réformes importantes qui leur ont permis de rebondir. À ce titre, les pays scandinaves sont un extraordinaire laboratoire d'idées et de façons de faire qui pourrait inspirer les réformes à venir au Québec.
dc.language.isofre
dc.publisherUniversité de Sherbrooke - Chaire de recherche en fiscalité et en finances publiques
dc.titleIndicateurs économiques et sociaux : La performance au Québec et dans les pays scandinaves
dc.typeDocument de travail
dc.rights.holderUniversité de Sherbrooke - Chaire de recherche en fiscalité et en finances publiques


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record