Show simple document record

dc.contributor.advisorAdnane, Khalid
dc.contributor.authorTeasdale, Isabellefr
dc.date.accessioned2016-02-08T21:23:20Z
dc.date.available2016-02-08T21:23:20Z
dc.date.created2016fr
dc.date.issued2016-02-08
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/8360
dc.description.abstractDe toutes les activités quotidiennes que nous pratiquons, l'alimentation est parmi celles qui ont le plus grand impact sur notre environnement, notre santé et notre société. À travers le temps, de nouvelles technologies ont été développées et de nouveaux modes alimentaires ont émergé pour répondre aux besoins nutritionnels de plus en plus élevés d'une population mondiale grandissante. Ces changements ont apporté leur lot de bénéfices, limitant notamment une part de l'insécurité alimentaire, mais ils ont également occasionné divers problèmes sociaux, économiques et environnementaux à l'échelle mondiale. L'objectif de cet essai est donc de formuler et d'analyser des actions que pourrait mettre en œuvre le gouvernement du Québec pour contribuer à une alimentation durable mondiale, et ce, dans le respect des engagements environnementaux qu'il poursuit. D'abord, les premiers chapitres identifient et présentent les divers enjeux liés à l'alimentation durable. Ces enjeux incluent l'alimentation et les sociétés, l'impact du système alimentaire sur l'environnement et le régime climatique ainsi que les éléments du système alimentaire actuel. La complexité du système et les importants impacts négatifs qu'a le système alimentaire actuel sur les sociétés et sur l'environnement y sont présentés. Ensuite, la situation du gouvernement du Québec relativement aux enjeux soulevés est exposée en mettant en perspective les choix alimentaires actuels du gouvernement en lien avec ses engagements environnementaux. On y trouve qu'au Québec, les objectifs environnementaux de réduction des gaz à effet de serre divergent des choix réalisés en matière d'agriculture et d'alimentation. Pour remédier à cette situation, cinq actions pouvant être mises en place par le gouvernement du Québec pour contribuer à une alimentation durable mondiale sont formulées : se doter de grandes orientations alimentaires, améliorer les pratiques de production alimentaire, favoriser l'agriculture de proximité, communiquer, éduquer et sensibiliser la population et, finalement, soutenir les pays en développement. L'analyse de ces cinq actions permet de faire ressortir leur contribution relative, en fonction des trois piliers du développement durable et de la gouvernance, à répondre à la question initiale. Puisque l'analyse démontre qu'il y a une grande complémentarité entre les actions, les recommandations finales suggèrent un processus de mise en application qui inclut, en partie ou en totalité, ces cinq actions.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Isabelle Teasdalefr
dc.rightsAttribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.5 Canada*
dc.rights.urihttp://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.5/ca/*
dc.subjectAlimentation durablefr
dc.subjectGouvernement du Québecfr
dc.subjectAgriculture capitalistefr
dc.subjectGrille d'analyse multicritèresfr
dc.subjectVision alimentairefr
dc.subjectPratique de productionfr
dc.subjectAgriculture de proximitéfr
dc.subjectSaine habitudefr
dc.subjectAide internationalefr
dc.titleContribution du gouvernement du Québec pour une alimentation durable mondiale : formulation et analyse d'actionsfr
dc.typeEssaifr
tme.degree.disciplineEnvironnement et développement durablefr
tme.degree.grantorCentre universitaire de formation en environnement et développement durable (CUFE)fr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Env.fr


Files in this document

Thumbnail
Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record

© Isabelle Teasdale
Except where otherwise noted, this document's license is described as © Isabelle Teasdale