Show simple document record

dc.contributor.advisorSt-Martin, Nicole
dc.contributor.authorBérard, Catherine
dc.date.accessioned2016-01-27T17:20:46Z
dc.date.available2016-01-27T17:20:46Z
dc.date.created2000
dc.date.issued2000
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/8299
dc.description.abstractC'est en 1950, après un siècle de politiques isolationnistes ayant toujours maintenu le royaume népalais dans une stagnation sociale et économique, que le gouvernement des Rana fut renversé afin de céder la place à >une nouvelle monarchie parlementaire. Tribhuvan, le roi de l'époque, promettait alors de revitaliser son pays et de faire entrer ce dernier dans l'économie mondiale à titre de membre à part entière. Cinquante ans plus tard, le succès des tentatives de développement demeure encore bien mitigé. Le Népal demeure toujours l'un des pays les plus pauvres au monde. Entre les murs naturels que forment l'Himalaya et les plaines du Gange, bien des gens ne savent ni lire ni écrire, ont difficilement accès à une source d'eau potable, ont rarement de quoi se mettre sous la dent pour toute une année et meurent encore d'une simple diarrhée. Plusieurs intellectuels népalais se questionnent aujourd'hui sur l'avancée du développement. Qu'est-ce qui freine à ce point les efforts multipliés en ce sens ? En constatant la misère qui rôde autour, l'individu foulant le sol népalais connaît également ce questionnement. Comme beaucoup d'autres, je n'y ai naturellement pas échappé. Ayant travaillé pendant près de cinq mois auprès d'organisations coopératives dans l'ouest du Népal, j'ai pu observer de nombreux phénomènes ayant retenu mon attention. J'ai été très impressionnée par la prépondérance de la religion dans le quotidien de tous et chacun, par la difficulté qu'ont les gens de s'associer dans une entreprise commune, de se faire confiance, d'attendre davantage de ce que la vie peut apporter. La religion est omniprésente au Népal ; on la voit, on l'entend, on la ressent. Pourrait-elle avoir une influence quelconque sur l'organisation de la société, sur le travail et la prise en charge des individus ? Assurée du fait que les coopératives soient des organisations ayant maintes fois fait leurs preuves dans les pays en voie de développement, je me suis intéressée à l'influence que pouvait avoir l'hindouisme sur le développement du mouvement coopératif au Népal.
dc.language.isofre
dc.publisherUniversité de Sherbrooke
dc.rights© Catherine Bérard
dc.titleCastes et ethnicité au Népal : un frein au développement du mouvement coopératif ?
dc.typeEssai
tme.degree.disciplineCoopératives
tme.degree.grantorInstitut de recherche et d'éducation pour les coopératives et les mutuelles de l'Université de Sherbrooke (IRECUS)
tme.degree.levelMaîtrise
tme.degree.nameM. Sc.


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record