Show simple document record

dc.contributor.advisorHanel, Petr
dc.contributor.advisorRoy, Gérald
dc.contributor.advisorFortin, Mario
dc.contributor.authorMadore, Odette
dc.date.accessioned2016-01-27T16:58:45Z
dc.date.available2016-01-27T16:58:45Z
dc.date.created1989
dc.date.issued1989
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/8275
dc.description.abstractOn reconnaît aujourd'hui l'importance du progrès technologique et son impact sur la compétitivité et la croissance économique. Une productivité accrue, des coûts de production plus faibles et des bénéfices plus élevés profitent à l'entrepreneur, tandis que des prix relativement plus bas et de nouveaux produits satisfont le consommateur. L'ordinateur constitue un exemple frappant de l'innovation. Il y a environ 50 ans, il n'y avait qu'un seul ordinateur dans le monde, l'ENIAC, construit à l'University of Pennsylvania ; il pesait 300 tonnes, occupait 15 000 pieds carrés et coûtait des millions. Aujourd'hui, il y en a plusieurs millions ; ils sont 10 fois plus précis, utilisent 3 000 fois moins de courant électrique et occupent 30 000 fois moins d'espace ! Qu'en est-il résulté ? Au 17e siècle, il fallut quatre années à Johannes Kepler pour calculer l'orbite de Mars, alors que de nos jours un ordinateur peut le faire en quatre secondes.
dc.language.isofre
dc.publisherUniversité de Sherbrooke
dc.rights© Odette Madore
dc.titleLa théorie de l'attrait de la demande de Schmookler : Une application des· tests de causalité
dc.typeMémoire
tme.degree.disciplineÉconomique
tme.degree.grantorFaculté des lettres et sciences humaines
tme.degree.levelMaîtrise
tme.degree.nameM.A.


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record