Show simple document record

dc.contributor.advisorPettersen, Normand
dc.contributor.authorBabineau, Louis
dc.date.accessioned2016-01-27T16:26:47Z
dc.date.available2016-01-27T16:26:47Z
dc.date.created2009
dc.date.issued2009
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/8242
dc.description.abstractRésumé : Confrontées à un environnement toujours plus turbulent et compétitif et à la nécessité de s'adapter avec souplesse et agilité, les entreprises ont de plus en plus recours aux technologies et aux applications informatiques collaboratives afin de créer et de mobiliser des équipes de projet. L'objectif sous-jacent est de les rendre aussi efficaces et efficientes que possible, indépendamment du lieu et du temps de travail. Dans ce contexte, les équipiers doivent s'approprier les technologies qui sont mises à leur disposition afin de se soutenir mutuellement et d'assurer la gestion des ressources dont ils disposent, de façon à produire leurs livrables efficacement et suivant le rendement attendu. L'objectif de cette thèse de doctorat est d'analyser si l'appropriation d'une technologie virtuelle de travail contribue effectivement à soutenir le fonctionnement interne et l'efficacité d'équipes de travail à durée déterminée, ainsi qu'à analyser le rôle médiateur du fonctionnement interne entre l'appropriation d'une part, et l'efficacité d'autre part. L'appropriation renvoie ici à la mesure dans laquelle les équipiers s'entendent a) sur les modalités d'utilisation (accord sur l'usage) de la technologie collaborative de travail qu'il partage et l'environnement virtuel qu'elle constitue, b) sur l'usage qu'ils en font, c) sur le sentiment de possession (appropriation psychologique) qu'ils peuvent exprimer à son égard. La présente recherche a été réalisée grâce à l'administration d'un questionnaire d'enquête auprès d'un échantillon de 304 personnes regroupées en 34 équipes de travail à durée déterminée. Les résultats obtenus permettent de constater que deux variables, soit l'appropriation psychologique et l'accord sur l'usage, sont liées positivement aux deux dimensions du fonctionnement interne de l'équipe, à savoir au soutien interpersonnel et à la gestion du travail d'équipe. L'accord sur l'usage est de surcroît lié aux trois critères d'efficacité, soit à la qualité de l'expérience groupale, à la pérennité et au rendement. L'appropriation psychologique n'est toutefois pas liée au troisième critère, soit au rendement. L'usage est lié uniquement au soutien interpersonnel et à la qualité de l'expérience groupale, et ce, de manière négative. Par ailleurs, les tests de médiation réalisés permettent de constater que le fonctionnement interne de l'équipe semble effectivement jouer un rôle médiateur entre, d'une part, l'appropriation psychologique et l'accord sur l'usage et, d'autre part, les trois critères d'efficacité. Cette thèse de doctorat contribue de plusieurs manières au développement de la connaissance. Elle permet d'abord de constater qu'il est possible de s'approprier psychologiquement un environnement virtuel de travail, et que cette appropriation est en lien avec le fonctionnement interne et l'efficacité des équipes de travail. De plus, elle permet aussi de constater que cette variable se distingue bien d'un autre construit, soit de l'accord sur l'usage. Il s'agit à ces égards d'une première qui a permis l'élaboration d'un instrument de mesure doté de propriétés psychométriques intéressantes. Elle contribue aussi à la généralisation possible d'une conception multidimensionnelle du fonctionnement interne et de l'efficacité des équipes de travail à durée déterminée. Le constat d'un rôle médiateur du fonctionnement interne entre deux formes d'appropriation et certains des critères d'efficacité constitue aussi une observation intéressante et inédite dans le contexte de l'usage d'une technologie collaborative au sein des équipes à durée déterminée. Ce cadre de mesure semble donc pouvoir s'appliquer aussi aux équipes de projet.||Abstract : Faced with an ever changing and compétitive environment, and with the necessity of adapting with agility and rapidly, companies rely more and more on technology and Groupware to create and mobilize project teams. The underlying objective is to make them as efficient and effective as possible, regardless of the time and place that members add their collaborations. In order to collaborate in such a context and to produce their work efficiently and according to the desired outcome, team members must first appropriate the technologies that are made available to them, whose purposes are mutual support and proper management of resources. The goal of this research is to analyze if the appropriation of a virtual office contributes effectively to support the team and the efficiency of project teamwork, as well as to analyze the mediating rôle of the internai functioning between appropriation and efficiency. In this case, appropriation refers to the measure of the team members' consent a) on the consensus on appropriation of the Groupware that they will be using and the virtual environment that it constitutes, b) on actual Groupware use, c) and on psychological appropriation towards the Groupware. This research was carried out by handing out a survey to a sample of 304 people grouped into thirty-four teams working on projects with fixed terms. The results of this study indicate that the two variables, psychological appropriation and consensus on appropriation, are positively correlated to the two dimensions of the internai functioning; interpersonal support and management of work. Moreover, the consensus on appropriatio is also linked to the three criteria for efficiency: the quality of the group work experience, the durability and the output. However, there is no indication of a corrélation between the psychological appropriation and the third factor of efficiency, output. The results do indicate that actual Groupware use is negatively connected to interpersonal support and to the quality of the group work experience. Indeed, the test for the mediating rôle of the internai functioning of the group indicate that there is, in fact, a relationship between the psychological appropriation and the consensus on appropriation, and the three factors of efficiency. This doctoral thesis contributes in many ways to the development of knowledge on this topic. Firstly, there is a clear démonstration that psychological appropriation is, in fact, possible for a virtual work environment, and that this appropriation has a link with the internai functioning and efficiency of a project team. Moreover, the research also helps to demonstrate that the psychological appropriation is distinct from other variables such as consensus on approproation. Indeed, this unique factor allowed for the création of an interesting new measuring device with psychometric attributes. The research also contributes to a certain généralization of the multidimensional conception of the internai functioning and efficiency of group work. Finally, the récognition of the mediating rôle of the internai functioning between two types of appropriation and some of the efficiency criteria is both interesting and un-heard of in the context of the use of Groupware by work group with fixed terms. So, it would seem that the measurement framework could also be applied to project teams.
dc.language.isofre
dc.publisherUniversité de Sherbrooke
dc.rights© Louis Babineau
dc.subjectAppropriation psychologique
dc.subjectTechnologie collaborative
dc.subjectÉquipe
dc.subjectEfficacité
dc.subjectProjet
dc.subjectPsychological appropriation
dc.subjectGroupware
dc.subjectTeamwork
dc.subjectEfficacy
dc.subjectProject
dc.titleL'impact de l'appropriation d'un collecticiel de travail sur le fonctionnement interne et l'efficacité des équipes de travail à durée déterminée
dc.typeThèse
tme.degree.disciplineManagement et gestion des ressources humaines
tme.degree.grantorFaculté d'administration
tme.degree.grantotherUniversité du Québec à Trois-Rivières
tme.degree.levelDoctorat
tme.degree.nameD.B.A.


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record