Show simple document record

dc.contributor.advisorBoucher, Marie-Josée
dc.contributor.authorMarchand, Benoîtfr
dc.date.accessioned2016-01-20T17:42:24Z
dc.date.available2016-01-20T17:42:24Z
dc.date.created2016fr
dc.date.issued2016-01-20
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/8185
dc.description.abstractPlusieurs études ont suggéré une implication des glycogène synthase kinases 3 (GSK3) dans la carcinogenèse, notamment du pancréas. Des études ont rapporté des résultats contradictoires quant à l’impact des GSK3 sur la survie cellulaire. Au niveau du pancréas, il a été observé que l’inhibition des GSK3 inhibe la croissance entre autres via la régulation de la voie JNK ou NFkB. Les inhibiteurs des GSK3 sont présentement à l’étude comme traitement de différentes pathologies, notamment pour le cancer pancréatique. Une meilleure compréhension des voies de signalisation régulées par les GSK3 sera donc nécessaire. Nous avons entrepris ces travaux afin de mieux comprendre les mécanismes impliqués dans la régulation de la survie des cellules pancréatiques tumorales par les GSK3. Nous avons démontré que l’inhibition des GSK3 induit l’apoptose et l’autophagie dans les cellules pancréatiques tumorales humaines. L’inhibition des GSK3 stimule l’autophagie autant dans les cellules pancréatiques tumorales que non tumorales, alors que l’apoptose est induite spécifiquement dans les cellules tumorales. Contrairement à l’apoptose, l’autophagie est induite indépendamment de la voie JNK-cJUN suite à l’inhibition des GSK3. Nos résultats démontrent que l’inhibition des GSK3 mène à l’inactivation de la voie mTORC1 qui pourrait contribuer à l’induction de l’autophagie. D’autre part, nos travaux ont démontré pour la première fois que les GSK3 régulent le facteur de transcription EB (TFEB) dans les cellules pancréatiques tumorales. En effet, l’inhibition des GSK3 entraîne la déphosphorylation de TFEB, notamment sur la Ser211, la dissociation des 14-3- 3 et sa translocation nucléaire. Nos résultats suggèrent que la régulation de TFEB par les GSK3 impliquerait des Ser/Thr phosphatases et pourrait être indépendante de l’activité mTORC1. L’inhibition de l’autophagie ou la déplétion de l’expression de TFEB sensibilise les cellules pancréatiques tumorales à l’apoptose induite suite à l’inhibition des GSK3 suggérant un rôle pro-survie de l’autophagie et de TFEB dans ces cellules. Enfin, l’inhibition des GSK3 semble mener à l’inhibition de la glycolyse qui contribuerait à l’induction de l’apoptose. En résumé, nos résultats démontrent que l’inhibition des GSK3 induit à la fois des signaux pro-apoptotiques et pro-survie suggérant que l’équilibre entre ces signaux dicterait l’impact des GSK3 sur la survie des cellules pancréatiques tumorales humaines.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Benoît Marchandfr
dc.subjectGSK3fr
dc.subjectCancer pancréatiquefr
dc.subjectAutophagiefr
dc.subjectTFEBfr
dc.subjectmTORfr
dc.subject14-3-3fr
dc.subjectJNKfr
dc.titleRôle des Glycogène synthase kinases 3 (GSK3) dans la régulation de l’autophagie et du facteur de transcription EB (TFEB) dans les cellules pancréatiques tumorales humainesfr
dc.typeThèsefr
tme.degree.disciplineBiologie cellulairefr
tme.degree.grantorFaculté de médecine et des sciences de la santéfr
tme.degree.levelDoctoratfr
tme.degree.namePh.D.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record