Show simple document record

Other titre : Workers' representations of work disability following total knee arthroplasty

dc.contributor.advisorCoutu, Marie-France
dc.contributor.advisorGaudreault, Nathalie
dc.contributor.authorMaillette, Pascalefr
dc.date.accessioned2015-12-17T15:07:27Z
dc.date.available2015-12-17T15:07:27Z
dc.date.created2015fr
dc.date.issued2015-12-17
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/8143
dc.description.abstractRésumé : Problématique: Près de 40% des 57 718 Canadiens ayant subi une arthroplastie du genou entre 2013 et 2014 étaient des travailleurs; la majorité étant âgée entre 55 à 64 ans. Des indices démographiques et législatifs laissent entrevoir que ce nombre continuera d’augmenter dans les prochaines années. Environ 15 à 30% de ces patients éprouvent des difficultés à reprendre ou à demeurer au travail six mois après la chirurgie. Malgré l’ampleur du phénomène, la perspective des travailleurs quant à ces difficultés demeure inconnue. Objectifs : Ce projet vise à mieux comprendre, selon la perspective du travailleur, les mécanismes sous-jacents à reprendre, ou non, une vie saine et active au travail à la suite d’une arthroplastie du genou. Plus précisément, il s’agit de décrire les représentations de l’incapacité au travail de ces travailleurs. Méthode : Ce projet qualitatif est basé sur une approche narrative avec comme cadre conceptuel le modèle d’autorégulation de Leventhal. Un échantillon de convenance de huit travailleurs ayant eu une arthroplastie du genou et éprouvant des difficultés à reprendre ou à demeurer au travail a été recruté. Des entrevues individuelles semi-dirigées ont été conduites. La méthode de Landry a été suivie pour le codage. D’abord, le cadre conceptuel a permis l’élaboration du cahier de codification tout en laissant la place à des codes émergents. Une analyse thématique des verbatim a ensuite été réalisée à l’aide du logiciel AtlasTi par deux codeurs indépendants (PM et MFC) qui ont discuté des codes divergents. Une fois toutes les entrevues codées, des réunions en équipe multidisciplinaire (kinésiologue, psychologue et physiothérapeute) ont eu lieu pour discuter de chaque cas et profiter de l’expertise de chacun des membres de l’équipe pour une analyse en profondeur. Résultats : La moitié des travailleurs rencontrée était absente du travail au moment de l’entrevue. L’émergence de cinq thèmes principaux a permis d’identifier deux cas types, soient retournés au travail avec difficultés, mais présence de soutien, et non retournés. Les travailleurs de la première trajectoire rapportent une implication de l’entreprise dans les démarches de retour au travail et ont les conditions nécessaires pour prendre des moyens actifs afin d’améliorer leur condition. Pour les travailleurs de la deuxième trajectoire, différents obstacles nuisent à la reprise des activités dont des complications postopératoires, une perception d’exigences de travail élevées, un faible soutien de l’environnement de travail et peu de ressources pour les aider. Conclusion : L’identification d’une trajectoire qui est moins favorable au retour au travail permet d’identifier les travailleurs à risque d’être en situation d’incapacité au travail. Ces travailleurs pourraient bénéficier de services en réadaptation au travail pour favoriser la reprise d’une vie saine et active après l’arthroplastie du genou.fr
dc.description.abstractAbstract : Purpose: Nearly 40% of the 57,718 Canadians who underwent total knee arthroplasty (TKA) between 2013 and 2014 were workers; the majority of them were aged from 55 to 64 years. Demographic and legislative indications suggest that this number will increase in the coming years. Actually, 15 to 30% of these patients report limitations at work or are not able to return to work six months after the surgery. Despite this growing phenomenon, workers’ insight on what influence work disability remains unknown. Objectives: The purpose of this study is to understand the worker’s perspective on what contributes or impedes the return to an active working life after TKA. Specifically, we aimed to document workers’ representations of their disability following TKA. Method: This qualitative study was conducted based on a narrative approach using Leventhal’s Common Sense Model (CSM) as the conceptual framework. A convenience sample of eight workers experiencing limitations while at work or being fully disabled (on sick leave) after TKA was interviewed. We conducted semistructured interviews, and then we followed Landry’s method for coding. First, we used a mixed coding method whereby codes were established a priori using the CSM with the possibility for emergent codes. Second, two researchers (PM and MFC) independently coded all interviews, compared the codes, and discussed diverging results. Third, after coding all interviews and based on the coding, content analysis was performed in multidisciplinary team (psychologist, physiotherapist, kinesiologist). Each interview was discussed by the team to compare the analysis and to obtain consensus as we believe our disciplinary backgrounds might impact interpretation of the data by bringing new information to the case. Content analysis was performed with Atlas-Ti software. Results: Half of the workers were fully disabled because of TKA. We identified two typical cases: workers who returned to work with difficulties but perceived support from their environment and workers who did not returned to work. The workers that returned to work reported involvement of their work environment in the return-to-work process. They felt they had greater improvement after TKA, and this enables them to further improve their condition. Workers who did not return to work encountered various obstacles such as ostoperative complications, a more physically-demanding job, negligible support from their work environment, and few resources to help them. Conclusion: The identification of a case that is less favorable to return to work allowed us to identify workers at risk of work disability. These workers could benefit from work rehabilitation services in order to promote a better active working life after TKA.fr
dc.language.isofrefr
dc.language.isoengfr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Pascale Maillettefr
dc.subjectReprésentationsfr
dc.subjectIncapacité au travailfr
dc.subjectArthroplastie du genoufr
dc.subjectRepresentationsfr
dc.subjectWork disabilityfr
dc.subjectTotal knee arthroplastyfr
dc.titleLes représentations de l’incapacité au travail de travailleurs ayant subi une arthroplastie du genoufr
dc.title.alternativeWorkers' representations of work disability following total knee arthroplastyfr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplineSciences cliniquesfr
tme.degree.grantorFaculté de médecine et des sciences de la santéfr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Sc.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record