Show simple document record

dc.contributor.advisorCalmé, Sophie
dc.contributor.authorSamson, Laurent
dc.date.accessioned2015-12-15T16:17:59Z
dc.date.available2015-12-15T16:17:59Z
dc.date.created2010
dc.date.issued2010
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/8134
dc.description.abstractLes forêts de nuages forment un écosystème tropical très particulier caractérisé par la présence de nuages ou de brouillard. À la manière d'un filet, les arbres et les épiphytes capturent les gouttelettes d'eau par la condensation sur les feuilles. Ce surplus d'eau vient par la suite modifier l'écologie de ce milieu. Rares sont les endroits possédant tous les éléments propices à la formation de forêts de nuages; cet écosystème ne représente donc qu'un petit pourcentage de la surface terrestre. Néanmoins, les forêts de nuages sont très importantes en conservation, car elles possèdent une grande biodiversité et un haut taux d'endémisme. Malheureusement, en raison du manque d'information à leur sujet, de la conversion des terres en pâturages et en cultures, de la déforestation, des changements climatiques et de plusieurs autres raisons, les forêts de nuages sont gravement menacées. C'est pourquoi ce travail propose de dresser un bilan de l'état des forêts de nuages et d'évaluer les impacts des menaces locales et globales. Tous les écosystèmes du monde sont affectés par la présence humaine, mais les forêts de nuages le sont davantage, car elles subissent les menaces locales et sont plus vulnérables aux changements climatiques. D'ailleurs, le manque de connaissance se fait plus ressentir lors de l'évaluation des impacts des changements climatiques sur ces forêts, car les modèles actuels ne permettent pas de prédictions valides à une échelle suffisamment petite. Ces changements auront un impact certain, mais leur évaluation reste encore complexe. Ce qui est possible d'affirmer cependant, c'est que les pluies seront plus intenses et les périodes de sécheresse plus longues. Malgré le statut de protection dont jouissent quelques forêts de nuages, aucune barrière érigée par l'humain ne pourra les protéger de ces changements. Quelques scientifiques ont sonné l'alarme et il semble que certains pays, dont les pays centraméricains, répondent à l'appel et tentent maintenant de protéger davantage ces milieux. Il existe plusieurs façons d'améliorer le sort réservé à ces forêts. Il faut d'abord et avant tout favoriser les recherches dans ce domaine pour ainsi augmenter les connaissances à leur sujet pour ensuite mieux prédire leur réaction face aux menaces globales. Ensuite, puisque les forêts de nuages sont exploitées principalement par des populations marginalisées, les efforts de protection doivent passer par l'amélioration de leurs conditions de vie. Par exemple, les gouvernements et les pays développés peuvent les aider à mettre en place une meilleure gestion de la nature. De plus, l'utilisation du système de paiement pour les services écosystémiques pourrait inciter les populations locales à maintenir les forêts de nuages. Les pays développés peuvent aussi promouvoir la conservation de ces forêts à travers l'écotourisme. Une amélioration des fours à bois et l'établissement, près des villages, de plantations d'espèces d'arbres à haute valeur calorifique pourraient aussi venir en aide aux forêts de nuages et aux femmes en réduisant les pressions de coupe et en réduisant la quantité de travail requis. D'ailleurs, les femmes ont un rôle très important à jouer lorsqu'il s'agit de conservation de la nature, donc les gouvernements et les communautés doivent leur laisser une plus grande place dans le processus décisionnel. De plus, la construction de nouvelles routes est à éviter dans les forêts de nuages pour ainsi réduire la dégradation du terrain et l'implantation de nouvelles sources de pression. Afin d'éviter le soulèvement de la couche d'air, il est certes important de réduire les émissions de gaz à effet de serre, mais il est aussi possible de réduire les îlots de chaleur des villes avoisinantes en employant des toits verts. Finalement, lorsqu'une parcelle de forêt est détruite, il est possible de favoriser la régénération au moyen de plantules d'espèces indigènes cultivées en serre.
dc.language.isofre
dc.publisherUniversité de Sherbrooke
dc.rights© Laurent Samson
dc.titleLes forêts de nuages, un écosystème à l’avenir incertain : Impacts potentiels des changements globaux et locaux et pistes de solutions
dc.typeEssai
tme.degree.disciplineBiologie
tme.degree.grantorFaculté des sciences
tme.degree.levelMaîtrise
tme.degree.nameM.E.I.


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record