Show simple document record

dc.contributor.advisorCalmé, Sophie
dc.contributor.authorOrjikh, Ariane
dc.date.accessioned2015-12-15T16:17:56Z
dc.date.available2015-12-15T16:17:56Z
dc.date.created2014
dc.date.issued2014
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/8127
dc.description.abstractLe Grand Chaco est un des biomes les moins connus des néotropiques bien qu’il soit le deuxième plus grand d’Amérique latine. Depuis une dizaine d’années, le taux de déforestation du Chaco paraguayen a augmenté de manière importante à la suite de la conversion de forêts en pâturages, jusqu’à devenir le plus élevé du monde. Ce changement d’utilisation des terres affecte directement la biodiversité de cette région qui possède une richesse spécifique semblable à la forêt tropicale en ce qui a trait aux espèces de moyens et de grands mammifères. Cet essai a comme objectif de formuler des recommandations afin de garantir la conservation des grands mammifères face au changement d’utilisation des terres dans le Chaco paraguayen. Dans cette région, on retrouve douze espèces de grands mammifères (? 20 kg) appartenant aux ordres des carnivores, xénarthres, artiodactyles et périssodactyles. Les grands mammifères sont particulièrement vulnérables à la perturbation de leur habitat et plusieurs sont d’autant plus vulnérables dans les aires xériques, comme le Chaco paraguayen, à cause d’une fluctuation temporelle et spatiale importante des ressources alimentaires. Cependant, il y a peu d’information disponible sur ces espèces dans la région à l’étude. Bien que la population humaine du Chaco paraguayen soit peu importante, ses activités économiques, principalement l’élevage bovin, occupent une grande partie du territoire. De plus, les aires naturelles protégées ne permettent pas de freiner le processus de déforestation ainsi que de protéger des habitats essentiels à la conservation des grands mammifères. Ce changement d’utilisation du territoire menace ces espèces par la perte, la fragmentation et l’altération de l’habitat, par les conflits entre les éleveurs et les carnivores, ainsi que par la défaunation. L’analyse des effets de ces différentes menaces sur les espèces de grands mammifères suggère que la perte d’habitat a l’impact probable le plus important, suivi de la fragmentation de l’habitat. Les espèces les plus menacées seraient le pécari du Chaco (Catagonus wagneri), le pécari à lèvres blanches (Tayassu pecari) et le guanaco (Lama guanicoe), suivis du jaguar (Panthera onca), du tapir (Tapirus terrestris) et du grand fourmilier (Myrmecophaga tridactyla). La déforestation massive du Chaco paraguayen est principalement causée par la politique nationale et par le système légal qui a fourni des incitatifs à la déforestation dans le passé, et qui manque aujourd’hui de mesures pour arrêter ce processus. Toutefois, la participation de la société civile ainsi que des institutions internationales exerce un rôle important dans la conservation de la biodiversité de la région. Ainsi, les principales recommandations afin d’assurer la conservation des espèces de grands mammifères dans la région sont : 1) d’obtenir davantage d’informations sur l’écologie de ces espèces dans les écosystèmes du Chaco, 2) d’améliorer la conservation des aires naturelles protégées, 3) de créer de nouvelles aires naturelles protégées afin de conserver des habitats essentiels, 4) d’intensifier l’élevage afin de réduire l’espace utilisé à la production de viande, 5) d’établir des programmes de sensibilisation à la conservation des espèces, 6) de décentraliser le pouvoir politique environnemental, 7) d’améliorer le cadre légal en lien avec la problématique, 8) de reboiser les terres dégradées et finalement, 9) d’identifier des sources de financement orientées vers la conservation de ces espèces. Sans une volonté ferme du gouvernement paraguayen et des autorités internationales, il est peu probable de garantir la conservation de ces espèces à moyen terme.
dc.language.isofre
dc.publisherUniversité de Sherbrooke
dc.rights© Ariane Orjikh
dc.titleLa conservation des grands mammifères face au changement d’utilisation du territoire dans le Chaco paraguayen
dc.typeEssai
tme.degree.disciplineBiologie
tme.degree.grantorFaculté des sciences
tme.degree.levelMaîtrise
tme.degree.nameM.E.I.


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record