Show simple document record

dc.contributor.advisorHillel, M
dc.contributor.authorLapointe, Pascal
dc.date.accessioned2015-12-15T16:17:54Z
dc.date.available2015-12-15T16:17:54Z
dc.date.created2011
dc.date.issued2011
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/8121
dc.description.abstractCet essai s'intéresse à la problématique du tourisme en milieu côtier, qui stipule que la dégradation du milieu naturel attribuable aux activités touristiques peut causer le déclin de la destination touristique. Cette perspective serait dramatique pour le Quintana Roo où 80 % du produit intérieur brut provient du tourisme. Il est donc essentiel que cet état mexicain trouve un moyen de concilier développement touristique et conservation de l'écosystème côtier. Afin de répondre à cette problématique, cet essai a cherché à déterminer si le tourisme de nature, une offre touristique fondée sur des critères de durabilité, qui doit garantir le bien-être social, la conservation environnementale et le développement économique, est un moyen de conserver l'écosystème côtier de la Costa Maya, une région située au sud de l'état du Quintana Roo. Tout en répondant à cet objectif, cette exercice de réflexion est également l'occasion de déterminer les conséquences environnementales du tourisme de masse conventionnel sur l'écosystème côtier du Quintana Roo, de définir le concept de tourisme de nature et d'en évaluer les différents bénéfices et inconvénients environnementaux et de formuler un nombre de recommandations afin d'assurer un développement écologiquement responsable du tourisme de nature le long de la Costa Maya. En examinant le développement touristique du Quintana Roo des quarante dernières années, le constat est limpide. Le tourisme de masse conventionnel est clairement responsable de la dégradation de l'écosystème côtier, ce qui en plus de diminuer la diversité biologique de la région, risque de mener au déclin de cette destination touristique. En réaction à cette prise de conscience de l'ampleur et de la gravité des impacts environnementaux que pouvait causer le tourisme, l'industrie adopta les principes du développement durable. Rapidement, le tourisme durable est devenu le paradigme dictant le développement du tourisme sur le territoire mexicain. Néanmoins, l'analyse des plans de développement de la Costa Maya, qui devait être une destination touristique durable, a permis de constater que la réalisation de ce projet risquait de causer d'importants impacts environnementaux. Ce faisant, il s'avère que la législation mexicaine demeure actuellement le meilleur moyen pour conserver le fragile et riche écosystème côtier du sud du Quintana Roo. Alors, si le tourisme durable ne parvient pas à atténuer les effets néfastes du tourisme de masse conventionnel, il convient de modifier le modèle de développement touristique. L'analyse du tourisme de nature mené dans le cadre de cet essai démontre que ce concept possède le potentiel de concilier économie et conservation de l'environnement. Les principaux bénéfices environnementaux de ce concept étant le financement des activités de conservation dans les aires naturelles protégées et l'éducation environnementale de la population et des touristes. De plus, le fait que l'intégrité du milieu naturel soit au centre de ce modèle touristique, il s'installerait une attitude en faveur de la conservation environnementale au sein de la population locale. Cela dit, la définition du tourisme de nature demeure ambigüe en ce qui concerne la construction d'infrastructures touristiques. Les expériences démontrent qu'il est possible de construire des complexes hôteliers conventionnels tout en s'affichant comme destination de tourisme de nature. En somme, il semble que dans sa forme actuelle, le tourisme de nature ne pourra échapper aux conséquences malheureuses du cycle de Butler sur l'évolution du tourisme.
dc.language.isofre
dc.publisherUniversité de Sherbrooke
dc.rights© Pascal Lapointe
dc.titleLe tourisme de nature : un moyen de conserver l’écosystème côtier de la Costa Maya
dc.typeEssai
tme.degree.disciplineBiologie
tme.degree.grantorFaculté des sciences
tme.degree.levelMaîtrise
tme.degree.nameM.E.I.


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record