Show simple document record

dc.contributor.advisorGarant, Dany
dc.contributor.authorFrancoeur, Magali
dc.date.accessioned2015-12-15T16:17:44Z
dc.date.available2015-12-15T16:17:44Z
dc.date.created2009
dc.date.issued2009
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/8103
dc.description.abstractJusqu’à tout récemment, la mangrove était un écosystème côtier très peu connu de la communauté scientifique internationale. Ce n’est que depuis quelques décennies que la multitude de fonctions et de services qu’offre la mangrove sur les plans écologique, économique et social est reconnue. Sa présence en milieux côtiers est indispensable autant pour la faune et la flore, que pour les communautés locales qui dépendent directement de ses biens et de ses services. Malheureusement, les mangroves subissent une dégradation continuelle provenant de diverses sources anthropiques et naturelles. Plus précisément, une menace inquiétante s’est matérialisée vers la fin des années 60, soit l’élevage de la crevette, qui est actuellement la principale cause de la destruction des mangroves. Pourtant, cette activité a été raditionnellement pratiquée depuis plusieurs siècles sans mettre en danger la pérennité de ces forêts si particulières. Est-ce qu’aujourd’hui la coexistence entre la crevetticulture et la conservation des mangroves est toujours possible? Le but de cet essai est de déterminer si le développement de cette activité économique peut se réaliser conjointement avec la protection des écosystèmes et plus spécifiquement la mangrove. L’essai montrera d’abord que la production de la crevette a été justifiée universellement grâce à deux arguments de poids : premièrement, mettre un terme à la faim dans le monde en offrant une source de protéines à un prix raisonnable, et deuxièmement, assurer des revenus aux communautés côtières des pays en voie de développement. Or, l’essor incroyable de cette activité a transformé un élevage de crevettes traditionnelle en une pratique intensive, et ce, au détriment de l’environnement en provoquant de nombreux impacts négatifs, autant aux niveaux écologique, social qu’économique. Parmi les plus inquiétants, se trouvent la salinisation des terres agricoles et la contamination des cours d’eau douce adjacents, la pollution affectant les communautés ii côtières et les écosystèmes avoisinants, l’utilisation exagérée d’antibiotiques, la propagation de maladies détruisant les élevages et provoquant des pertes économiques et la diminution des stocks d’espèces marines indigènes. La crevetticulture va donc à l’encontre de ses objectifs de départ puisqu’elle déstabilise la sécurité alimentaire, crée des conflits par rapport à l’accessibilité des ressources et offre majoritairement des emplois saisonniers dont les conditions de travail sont souvent inadéquates. Ensuite, l’essai mettra l’emphase sur le fait que l’industrie de la crevetticulture s’est développée au même moment où la conscience environnementale s’est implantée dans les moeurs modernes. Alarmées par les impacts environnementaux générés par l’élevage de crevettes, plusieurs organisations internationales, gouvernements et communautés locales ont collaboré afin d’acheminer progressivement la crevetticulture vers un développement durable. Cet enjeu repose majoritairement sur la mise en place de politiques et de législations permettant une gestion durable de cette activité, et spécialement sur les efforts investis dans leur application. L’établissement de stratégies de conservation, par exemple, une gestion intégrée des zones côtières, une éco-certification de la production des crevettes et un retour vers des pratiques intégrant l’élevage des crevettes et la conservation des mangroves, représentent également des solutions pouvant promouvoir cette activé à long terme. Toutefois, l’avenir de l’industrie de la crevette ainsi que celui des mangroves dépendront de l’efficacité des stratégies de gestion et des efforts investis par les différents niveaux soient locaux, nationaux et mondiaux.
dc.language.isofre
dc.publisherUniversité de Sherbrooke
dc.rights© Magali Francoeur
dc.titleL’élevage de la crevette : une menace pour les mangroves?
dc.typeEssai
tme.degree.disciplineBiologie
tme.degree.grantorFaculté des sciences
tme.degree.levelMaîtrise
tme.degree.nameM.E.I.


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record