Show simple document record

dc.contributor.advisorLeduc, Julie
dc.contributor.authorBergeron, Anne-Sophie
dc.date.accessioned2015-12-15T16:17:35Z
dc.date.available2015-12-15T16:17:35Z
dc.date.created2008
dc.date.issued2008
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/8084
dc.description.abstractDepuis seulement quelques décennies, l'attention de la communauté internationale a été focalisée sur l'état de santé mondial des récifs de corail. Ces écosystèmes marins subissent en effet une dégradation continue et alarmante dans de nombreuses régions du monde. Ils sont devenus tellement fragilisés que leur survie à long terme en est préoccupante. Or, ces milieux constituent, avec les forêts tropicales, les écosystèmes les plus riches en termes de biodiversité et les plus productifs au monde. Outre cet intérêt écologique, les récifs coralliens jouent un rôle social, culturel et économique majeur pour de nombreux pays en développement et petites îles. Ces pays dépendent d'ailleurs presque entièrement de la survie de cette ressource. Par contre, depuis des siècles, les écosystèmes récifaux sont exposés à de nombreux stress anthropiques qui perturbent l'équilibre du milieu. Les récifs de corail sont négativement affectés par les mêmes activités économiques qu1ils soutiennent telles que les activités récréatives, l'aquariophilie et le tourisme. Par conséquent, la pérennité des récifs de corail repose principalement sur l'établissement de stratégies de conservation. L'une des questions primordiales concerne surtout les moyens à mettre en oeuvre pour préserver ces écosystèmes marins cruciaux pour des millions de personnes. Ainsi, le développement de divers outils, basée sur la sensibilisation environnementale, doit permettre une meilleure protection de la ressource et une gestion efficace de cet écosystème. L'équilibre entre l'exploitation raisonnée du milieu, la protection du patrimoine culturel et le développement économique durable doit alors être atteint. Pour ce faire, l'industrie du tourisme, secteur en pleine croissance, peut jouer un rôle incitatif dans la conservation de ce milieu fragile. Malgré que les récifs de corail soient sans aucun doute une attraction majeure pour le tourisme, le développement de cette industrie est bien sûr paradoxal. En effet, l’industrie touristique a la capacité de nuire à son propre développement à travers la détérioration des ressources dont elle dépend. Par contre, comme les touristes veulent profiter d'un milieu sain, cette industrie peut être abordée en tant qu'incitatif majeur à la conservation des ressources et à un meilleur encadrement de certaines activités. Étant un levier économique important, les gouvernements et les communautés locales sont également plus enclins à maintenir à long terme les activités touristiques et bien sûr les revenus engendrés par l'établissement de diverses mesures de protection. Ainsi, plusieurs alternatives au tourisme de masse prennent de l'ampleur telles que le tourisme équitable et durable. Cette industrie a d'ailleurs plusieurs influences positives telles que la valorisation d'un échange culturel des plus enrichissants et la possibilité d'atténuer l'exploitation abusive des ressources en offrant différents emplois alternatifs. Toutefois, pour que l'industrie du tourisme puisse susciter efficacement la conservation des écosystèmes récifaux, une coopération entre les communautés et les gouvernements locaux est indispensable. De cette manière, les initiatives établies permettront alors réellement aux générations futures de bénéficier des avantages uniques qu'offre ce patrimoine mondial naturel.
dc.language.isofre
dc.publisherUniversité de Sherbrooke
dc.rights© Anne-Sophie Bergeron
dc.titleL'industrie du tourisme : un incitatif à la préservation des écosystèmes coralliens
dc.typeEssai
tme.degree.disciplineBiologie
tme.degree.grantorFaculté des sciences
tme.degree.levelMaîtrise
tme.degree.nameM.E.I.


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record