Show simple document record

dc.contributor.advisorLe Glaunec, Jean-Pierre
dc.contributor.advisorDessens, Nathalie
dc.contributor.authorPiché, Genevièvefr
dc.date.accessioned2015-12-14T16:18:33Z
dc.date.available2015-12-14T16:18:33Z
dc.date.created2015fr
dc.date.issued2015-12-14
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/8076
dc.description.abstractIntitulée « À la rencontre de deux mondes : les esclaves de Louisiane et l’Église catholique, 1803-1845 », cette thèse vise à reconstituer l’histoire et l’évolution de l’afro-catholicisme en Louisiane dans la première moitié du XIXe siècle, tant en milieu urbain − avec la ville de la Nouvelle-Orléans comme toile de fond − qu’en milieu rural, en prenant la paroisse Saint-Jean-Baptiste comme étude de cas. L’étude débute en 1803, date à laquelle la Louisiane devient une possession américaine, et se termine en 1845, trois ans après la fondation à la Nouvelle-Orléans de l’Église Saint-Augustine, emblème de la religion des Noirs libres et des esclaves, et de la communauté des Sœurs de la Sainte-Famille, un ordre religieux propre aux femmes de couleur libres. La Louisiane de la première moitié du XIXe siècle représente ainsi le théâtre parfait pour étudier la rencontre entre catholicisme et esclavage et pour mettre en lumière les prémisses de la construction d’un afro-catholicisme distinct. Bien que de nombreuses études aient porté sur l’histoire de l’esclavage en Louisiane, le monde des esclaves et de leurs pratiques religieuses nous échappe encore en grande partie. Partir à la découverte de la culture religieuse des esclaves du Sud américain représente donc un défi historiographique qui permet d’affiner nos connaissances à la fois sur une période très trouble de l’histoire américaine − celle de l’esclavage −, sur des acteurs plutôt méconnus − les esclaves catholiques −, et sur une région qui se distingue des autres États américains. En fait, de par ses racines franco-hispaniques et son caractère catholique, la Louisiane apparaît comme une entité unique au sein des États-Unis d’Amérique, majoritairement de culture anglo-protestante.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Geneviève Pichéfr
dc.subjectÉtats-Unisfr
dc.subjectLouisianefr
dc.subjectHistoire de l'esclavagefr
dc.subjectNouvelle-Orléansfr
dc.subjectAfro-catholicismefr
dc.subjectXIXe sièclefr
dc.subjectHistoire du catholicismefr
dc.subjectParoisse Saint-Jean-Baptistefr
dc.titleÀ la rencontre de deux mondes : les esclaves de Louisiane et l’Église catholique, 1803-1845fr
dc.typeThèsefr
tme.degree.disciplineHistoirefr
tme.degree.grantorFaculté des lettres et sciences humainesfr
tme.degree.grantotherUniversité Toulouse - Jean Jaurèsfr
tme.degree.levelDoctoratfr
tme.degree.namePh.D.fr


Files in this document

Thumbnail
Thumbnail
Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record