Show simple document record

dc.contributor.advisorVilleneuve, Carole
dc.contributor.authorVigneau, Mariloufr
dc.date.accessioned2015-11-02T14:46:32Z
dc.date.available2015-11-02T14:46:32Z
dc.date.created2015fr
dc.date.issued2015-11-02
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/8018
dc.description.abstractSelon plusieurs études scientifiques, il parait urgent de modifier nos modes de vie afin qu'ils deviennent plus soutenables. À cet égard, le développement durable apparaît comme un incontournable. Adapté peu à peu à l'échelle locale, ses principes ont fait émerger un nouvel urbanisme qui a fait naître dans les dernières années un quartier dit durable. Celui-ci concrétise l'intégration des principes de développement durable, au travers notamment l'offre d'un milieu de vie sain et viable contribuant à améliorer les conditions socio-économiques et à limiter la propagation de polluants, tout en respectant l'environnement naturel immédiat. Entre autres, le programme Quartiers 21 vient appuyer et consolider le concept de quartier durable. Ce dernier a pour finalité de soutenir l’implantation de projets favorisant le développement de quartiers durables, et ce, à l’échelle locale d’une collectivité. L'objectif de cet essai est de réaliser l'évaluation des réalisations du programme Quartiers 21 de la Ville de Montréal pour la période 2008-2013, et ce, au travers d'une analyse transversale en matière de mise en œuvre de pratiques innovantes intégrant l'environnement, le social et l'économique. La pérennité d'un tel programme dépend souvent de son actualisation et son adaptation dans le temps. Il convient ainsi de faire le point afin de s'assurer de son efficacité réelle. L'évaluation produite démontre une surreprésentation des dimensions sociale, environnementale et éthique. Toutefois, on constate que la gestion de ressources naturelles a été largement occultée par la plupart des projets. La dimension de gouvernance, quant à elle, a souffert de l'absence de soucis d'évaluation et de suivi. Une telle évaluation, à laquelle s'ajoutent les constats, opportunités et contraintes découlant de l'analyse critique des projets, a permis de poser les bases de sept recommandations pertinentes. La première se rapporte au besoin de diversification des champs d'intervention des projets. La deuxième, concerne l’importance de la continuité des projets. Les autres soulèvent respectivement la nécessité de stimuler davantage la mobilisation citoyenne, ensuite, de valoriser et bonifier certaines thématiques environnementales, de prévoir une gestion des risques efficiente et enfin, de valoriser davantage la dimension économique des projets et la diversification des partenaires en appui aux projets.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Marilou Vigneaufr
dc.rightsAttribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.5 Canada*
dc.rights.urihttp://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.5/ca/*
dc.subjectÉvaluationfr
dc.subjectProgramme Quartiers 21fr
dc.subjectQuartiers durablesfr
dc.subjectDéveloppement durablefr
dc.subjectAgenda 21fr
dc.titleProgramme Quartiers 21 : analyse des réalisations et propositions de recommandations pour le programmefr
dc.typeEssaifr
tme.degree.disciplineEnvironnement et développement durablefr
tme.degree.grantorCentre universitaire de formation en environnement et développement durable (CUFE)fr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Env.fr


Files in this document

Thumbnail
Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record

© Marilou Vigneau
Except where otherwise noted, this document's license is described as © Marilou Vigneau