Show simple document record

dc.contributor.advisorDeshaies, Paulfr
dc.contributor.authorKaé Oulai, Gabrielfr
dc.date.accessioned2015-09-29T15:08:03Z
dc.date.available2015-09-29T15:08:03Z
dc.date.created1995fr
dc.date.issued1995fr
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/7916
dc.description.abstractLes mêmes principes scientifiques d'entraînement étant de plus en plus connus et appliqués par tous à travers le monde, et les conditions environnementales de la pratique du sport d'élite étant de plus en plus similaires, il semble que la différence entre les équipes championnes et les autres, pourrait être attribuable, en grande partie, à la façon dont les athlètes sont recrutés à la base. L'objectif ultime de cette étude est de disposer d'une batterie de mesures objectives, valides et fidèles qui représentent le mieux possible la performance du joueur de soccer. À cette fin, cette étude, par le biais de traitements statistiques, établit des liens entre la performance individuelle d'un échantillon de 44 joueurs de niveau bantam (14 et 15 ans) et un profil de variables psychobiologiques. Les variables choisies dans cette étude ont été sélectionnées à partir d'une analyse des exigences du soccer de compétition, analyse qui s'est fondée sur des éléments de performance déjà identifiés dans la littérature et la consultation d'experts. Les résultats de l'analyse corrélationnelle démontrent que 6 des 13 paramètres choisis obtiennent une corrélation significative (p< 0,05) avec l'évaluation subjective des entraîneurs. L'analyse discriminante du modèle psychobiologique composée de six variables, le test de Zélenka, la course de 300 m, la consommation maximale d'oxygène (VO 2 max), la motivation intrinsèque à la connaissance (MIC), la motivation intrinsèque à l'accomplissement (MIA) et l'amotivation (AMO) parvient à classer correctement 81% des sujets dans leur groupe de performance assigné. L'analyse de régression générée, incluant les six variables précédentes, permet d'expliquer 62% de la variance de la performance individuelle au soccer. Cette étude tend à confirmer encore une fois le potentiel du modèle pluridisciplinaire sur le modèle unidisciplinaire et corrobore les données de la littérature.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Gabriel Kaé Oulaifr
dc.titleProfil psychobiologique de la performance des joueurs de soccer âgés de 14-15 ansfr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplineKinanthropologiefr
tme.degree.grantorFaculté des sciences de l'activité physiquefr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Sc.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record