Show simple document record

dc.contributor.advisorDubois, Jean-Mariefr
dc.contributor.authorRobitaille, Andréfr
dc.date.accessioned2015-09-29T13:54:53Z
dc.date.available2015-09-29T13:54:53Z
dc.date.created1989fr
dc.date.issued1989fr
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/7887
dc.description.abstractLe 18 septembre 1985, dans la réserve faunique des Laurentides au nord de Québec, la rupture brusque et violente du barrage du lac Beloeil entraîne la vidange de ce dernier, soit 8 x 10[exposant 6] m[exposant 3] d’eau sur une période de 20 heures. À l’aval, il en résulte principalement un remodelage complet du fond de la vallée de la Petite rivière Pikauba, recouvert en grande partie de till. En tout, sur 6 km, 2,7 x 10[exposant 6] m[exposant 3] de matériaux sont déplacés. Afin de préciser les critères d’identification des modelés fluvio-glaciaires de débâcles glaciaires, on présente d’abord une analyse synthèse des travaux antérieurs portant sur la géomorphologie des modelés fluvio-glaciaires liés à des débâcles glaciaires qui sont des déversements brusques et violents de lacs glaciaires. À cette analyse, on ajoute quelques études portant sur des ruptures de barrages artificiels, qui complètent l’information. Ensuite on décrit et on étudie la géomorphologie détaillée des six tronçons de la Petite rivière Pikauba où sont présents les effets dominants en terme d’érosion ou de sédimentation. L’étude comparative des résultats obtenus, lors de l’analyse des travaux antérieurs avec ceux du cas Petite rivière Pikauba, révèle d’étonnantes similitudes. Cette étude valide l’utilisation de ce cas comme site témoin pour préciser les critères d’identification des modelés fluvio-glaciaires de débâcles glaciaires. Les critères correspondent à des formes d’érosion et de sédimentation liées entre elles et qui sont distribuées selon un patron caractéristique. Ce dernier est intimement lié aux caractéristiques physiques pré-existantes des axes fluviaux remodelés et à l’envergure des débâcles glaciaires. Les critères sont: des cuvettes glacio-lacustres asséchées, des moraines frontales entaillées, des entailles d’érosion profondes dans le till, des accumulations en nappe de matériaux grossiers, des terrasses d’érosion dans le till, des entailles dans le roc, des rides de courant géantes, des bancs et îlots de sédimentation grossière et plusieurs autres formes associées à ces premières. Les débâcles glaciaires représentent une activité de grande puissance propre à la déglaciation et sont capables d’importantes transformations géomorphologiques. Elles ne peuvent être négligées et méritent d’être considérées davantage dans la description et la reconstitution des environnements proglaciaires. L’application des critères d’identification à quelques environnements proglaciaires localisés au Québec mettent en évidence des modelés fluvioglaciaires de débâcles glaciaires.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© André Robitaillefr
dc.titleGéomorphologie d’une vallée remodelée à la suite de la rupture d’un barrage artificiel : critères d’identification des modelés fluvio-glaciaires de débâcles glaciairesfr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplineSciences géographiquesfr
tme.degree.grantorFaculté des lettres et sciences humainesfr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Sc.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record