Show simple document record

dc.contributor.advisorThouez, Jean-Pierrefr
dc.contributor.authorGuernon-Gauthier, Louisefr
dc.date.accessioned2015-09-29T13:54:14Z
dc.date.available2015-09-29T13:54:14Z
dc.date.created1981fr
dc.date.issued1981fr
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/7862
dc.description.abstractLa criminalité est due, en partie, à l’incohérence des comportements humains dans l’espace. L’accroissement démographique effréné du XXe siècle a provoqué ce déséquilibre au niveau de la relation de l’homme à l’espace. Lors des migrations des populations des campagnes, au moment de la révolution industrielle, l’homme rural est passé d’un milieu social homogène i. un espace où l’organisation sociale était très hiérarchisée. Dans les villes, les infrastructures urbaines ne se sont pas renouvellées au même rythme que cet accroissement démographique, ce qui eu pour effet de créer, par exemple, des quartiers neufs aux dépens de vieux quartiers que l’on ne rénovait pas et où, pourtant la concentration démographique était la plus forte…fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Louise Guernon-Gauthierfr
dc.titleLa géographie du crime : étude appliquée à la ville de Sherbrookefr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplineSciences géographiquesfr
tme.degree.grantorFaculté des lettres et sciences humainesfr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM.A.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record