Show simple document record

dc.contributor.advisorLefrançois, Richardfr
dc.contributor.authorDalcourt, Pierrefr
dc.date.accessioned2015-09-29T13:53:53Z
dc.date.available2015-09-29T13:53:53Z
dc.date.created1994fr
dc.date.issued1994fr
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/7841
dc.description.abstractEn réadaptation, la motivation de la personne âgée est un facteur primordial. Les activités thérapeutiques requièrent en effet une implication totale du patient, une implication aussi bien physique qu'affective. Le patient doit par ailleurs répondre aux demandes très élevées de sa nouvelle situation. D'abord, l'arrivée de multiples incapacités impose un stress affectif intense, alors que beaucoup d'activités antérieurement faciles à accomplir deviennent désormais des défis insurmontables. Paradoxalement, il existe une lacune de modèle théorique dans ce domaine de recherche. L'étude s'intéresse donc aux croyances de la personne âgée en réadaptation. Elle tente de vérifier l'impact de deux perceptions sur le niveau d'adaptation active, ou de motivation, des sujets âgés. Il s'agit de vérifier si une perception d'efficacité personnelle, et une attente élevée de résultats, participent à soutenir la motivation des patients dans leurs efforts de réadaptation. Cette vérification empirique devait se faire en contrôlant des variables de dépression, de soutien social et de conditions de santé, car ces variables sont parfois associées à la motivation dans la littérature. Pour atteindre ses objectifs, cette recherche a obligé l'élaboration d'échelles de mesure des perceptions. De plus, la motivation a été opérationnalisée en termes de comportements d'intensité et de persistance des efforts, ce qui a permis une mesure objective du comportement. À. son terme, cette recherche empirique démontre la prépondérance des facteurs subjectifs, notamment les croyances d'efficacité personnelle et d'attentes de résultats, pour expliquer le niveau de motivation des sujets. Ces deux facteurs prédominent sur les facteurs objectifs, soit les conditions de santé, et sur d'autres facteurs subjectifs tels que la dépression pour expliquer l'adaptation active des personnes âgées au cours d'un processus de réadaptation.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Pierre Dalcourtfr
dc.titleLa motivation des personnes âgées en réadaptation : la perception d'efficacité personnelle en tant que déterminantfr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplineGérontologiefr
tme.degree.grantorFaculté des lettres et sciences humainesfr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM.A.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record