Show simple document record

dc.contributor.advisorLe Corff, Yann
dc.contributor.authorJoyal, Cynthiafr
dc.date.accessioned2015-09-24T14:07:35Z
dc.date.available2015-09-24T14:07:35Z
dc.date.created2015fr
dc.date.issued2015-09-24
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/7735
dc.description.abstractBien que la Batterie générale de tests d’aptitudes (BGTA) soit l’outil le plus utilisé pour la sélection en formation professionnelle (FP) au Québec, le fait qu’elle date des années 1940 et qu’aucune étude sur une population québécoise en contexte de formation n’existe, vient remettre en question la pertinence d’utiliser ce test psychométrique pour l’admission en formation. La présente recherche a donc pour but de vérifier si la réussite du test d’admission (la BGTA) permet de prédire la réussite d’une personne candidate dans un programme de FP. Il s’agit donc d’évaluer si la validité prédictive de la BGTA est statistiquement suffisante pour appuyer et justifier une décision relative à l’admission en formation. Pour étudier la validité prédictive de la BGTA dans un contexte de formation professionnelle québécoise, les données recueillies par le Centre de formation professionnelle du 24-juin de Sherbrooke en Estrie entre les années scolaires 1994-1995 et 2004-2005 ont été utilisées. Cette collecte de données a été réalisée avec des élèves ayant réussi la passation de la BGTA comme test d’admission et ayant été admis en FP par la suite. Cette recherche démontre que le genre et le lieu de naissance des sujets étudiés ont une influence sur les résultats aux scores d’aptitudes de la BGTA. Les élèves dont leur lieu de naissance est le Canada et les États-Unis obtiennent généralement des scores d’aptitudes plus élevés à la BGTA que les élèves nés hors du Canada et des États-Unis. Les élèves de genre féminin obtiennent généralement des scores d’aptitudes à la BGTA plus élevés que les élèves de genre masculin. Pour l’ensemble des programmes DEP du Centre 24-juin, l’aptitude générale à apprendre est trop fortement corrélée avec l’aptitude verbale pour en mesurer des concepts distincts. En supprimant cette aptitude des analyses de régression logistique, les aptitudes les plus prédictives de la réussite sont : l’aptitude numérique, de perception spatiale, de coordination visuo-motrice et de dextérité manuelle. Cette recherche a permis de déterminer les aptitudes les plus associées à la réussite d’un DEP et le degré de sensibilité de ces aptitudes. À ce jour, aucune recherche n’avait été faite sur l’admission en FP d’une population québécoise et de sa réussite en formation. Le fait d’étudier la validité prédictive de la BGTA permet d’évaluer l’efficacité du processus d’admission en formation utilisé par plusieurs Centres de formation professionnelle (CFP).  fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Cynthia Joyalfr
dc.rightsAttribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.5 Canada*
dc.rights.urihttp://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.5/ca/*
dc.subjectBatterie générale de tests d'aptitudes (BGTA)fr
dc.subjectFormation professionnelle (FP)fr
dc.subjectValidité prédictivefr
dc.subjectRéussite en formationfr
dc.subjectDiplôme d'études professionnelles (DEP)fr
dc.subjectSélection en formationfr
dc.titleL'étude de la validité prédictive de la BGTA pour la réussite d'un DEP au Québecfr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplineOrientation professionnellefr
tme.degree.grantorFaculté d'éducationfr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Sc.fr


Files in this document

Thumbnail
Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record

© Cynthia Joyal
Except where otherwise noted, this document's license is described as © Cynthia Joyal