Show simple document record

Other titre : Stratégies du tutorat pour favoriser l’apprentissage autonome: L’impact de l’expérience.

dc.contributor.advisorMacKay, Jackfr
dc.contributor.authorBerman, Joshuafr
dc.date.accessioned2015-09-09T17:42:45Z
dc.date.available2015-09-09T17:42:45Z
dc.date.created2015fr
dc.date.issued2015fr
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/7640
dc.description.abstractAbstract: This study examines the use of peer tutoring instructional strategies in three disciplines at Vanier College. Tutoring one’s peer in either course content or in a general academic skill is a challenging enterprise for emerging adults, many of whom have little or no experience in the field of teaching. When a peer craves an answer to a question and you, as a tutor, know the answer, intuition seems to be to simply tell them the answer. This instructional strategy provides short term harmony but ignores one of the central goals of peer tutoring: fostering autonomous learners. So, this study looks at how inexperienced and experienced peer tutors, across three disciplines, differ in their use of instructional strategies meant to empower tutees for longer term academic challenges in college and beyond. To identify how peer tutors develop in their use of autonomy-fostering instructional strategies, 40 peer tutoring sessions were observed and information was recorded using an observational grid. Although the data revealed modest differences among the three disciplines, it revealed significant variety based upon tutor experience. While some strategies were employed by all tutors, regardless of experience, many others were closely related to experience. The data clearly revealed that experienced tutors used more autonomy-fostering instructional strategies whereas novice tutors used strategies more directive in nature. Perhaps the most significant outcome of this study is an intricate description of how experienced tutors tried to foster autonomy in their tutees. It was found that certain strategies were utilized by all peer tutors, regardless of their experience. For example, all peer tutors showed genuine care for their tutees and took every opportunity to praise tutees’ work and effort. In addition, all peer tutors utilized the resources at their disposal and if they did not have an answer for a tutee, they would suggest where the tutee might find an answer. Also, all tutors sought to help their tutees create strategic knowledge in the form of study skills. These study strategies were not solicited by tutees, but all peer tutors would take opportunities to discuss their own approaches to preparing for exams or note-taking based upon their experience taking the same or a similar class. Other instructional strategies, however, were dependent upon the experience of the tutor. Experienced tutors were more inclined to use instructional strategies that helped tutees’ create their own knowledge. For example, tutors with more experience placed emphasis on problem-solving processes rather than final products and continually sought a demonstration of tutee understanding. A particular strategy that experienced tutors utilized was termed the time/space method, whereby tutors would offer the requisite time and space necessary for tutees to try to work through difficult material on their own. It was concluded that directive strategies enable peer tutors to cover much more material and they provide a more harmonious experience for both the tutor as well as the tutee. Conversely, autonomy-fostering instructional strategies sacrifice short-term harmony and take significantly more time to use because they often require the tutee to actually do something and then reflect on what they’ve done. In addition, autonomy-fostering strategies require the tutee to demonstrate an appropriate understanding, not just obtain a correct answer. The detailed description of how experienced tutors tried to foster autonomous learning is now going be used to assist future novice tutors with some of the inherent challenges associated with tutoring one’s peers.|| Résumé : Cette étude examine l’usage de stratégies d’enseignements par des tuteurs lors des séances de tutorat par les pairs dans trois disciplines au Collège Vanier. Le tutorat par les pairs dans un contexte d’enseignement de curriculum ou des compétences scolaires générales est un défi de taille pour les adolescents, qui ont peu ou pas d’expérience dans le domaine de l’enseignement. Lorsqu’un pair sollicite une réponse à une question et que vous, en tant que tuteur, connaissez la réponse, l’instinct premier est de lui donner la réponse. Cette stratégie d’enseignement crée une harmonie à court terme, mais manque l’une des cibles principales du tutorat par les pairs, qui est de favoriser l’apprentissage autonome. De ce fait, cette étude examine comment, dans trois disciplines, les tuteurs inexpérimentés et expérimentés diffèrent dans leur utilisation de stratégies d’enseignement destinées à autonomiser l’apprentissage des pairs pour mieux les préparer à de futures difficultés scolaires à court et à plus long terme. Pour déterminer comment les tuteurs développent des stratégies d’enseignement pour favoriser l’autonomie d’apprentissage, 40 séances de tutorat par les pairs ont été observées; l’information a été enregistrée à l’aide d’une grille d’observation. Bien que les données aient révélé de modestes différences entre les trois disciplines, elles ont révélé un écart significatif selon l’expérience du tuteur. Alors que certaines stratégies ont été employées par tous les tuteurs indépendamment de leur niveau d’expérience, de nombreuses autres ont été étroitement liées à l’expérience. Les données ont clairement révélé que les tuteurs expérimentés ont utilisé plus de stratégies d’enseignement qui favorisent l’apprentissage autonome alors que les tuteurs novices ont utilisé des stratégies de nature plus directives. Les tuteurs novices ont accumulé une moyenne de 3,83 stratégies pédagogiques directives dans leurs séances pendant que les tuteurs expérimentés en ont accumulé une moyenne de seulement 1,36. De plus, les tuteurs expérimentés ont utilisé en moyenne 4,86 stratégies pédagogiques favorisant l’apprentissage autonome tandis que les tuteurs novices ont employé en moyenne 2,44 de telles stratégies. En termes absolus, les 22 tuteurs expérimentés observés ont utilisé un total de 107 stratégies d’apprentissage autonome, alors que les 18 tuteurs novices en ont utilisé un total de 44. En outre, ces mêmes 22 tuteurs expérimentés ont utilisé 30 stratégies directives alors que les 18 tuteurs novices en ont employé 69. Cela indique une association directe entre l’expérience du tuteur et leur choix de stratégies d’enseignement. Cette association semble se maintenir d’une manière similaire dans les trois disciplines observées. Il a été constaté que certaines stratégies ont été utilisées par tous les tuteurs indépendamment de leur expérience. Par exemple, tous les tuteurs se sont véritablement souciés de leurs apprenants et se sont assuré de louanger leur travail et leur effort. De plus, tous les tuteurs ont utilisé les ressources à leur disposition et ont suggéré à leur apprenant des façons d’aller chercher une réponse lorsqu’ils ne l’avaient pas eux-mêmes. Aussi, tous les tuteurs ont aidé leurs apprenants à développer des connaissances stratégiques en termes de méthodes d’étude. Ces méthodes d’étude n’ont pas été sollicitées par les apprenants, mais tous les tuteurs avaient tendance à partager leurs propres approches à la préparation aux examens ou la prise de note en se basant sur leur expérience du même cours ou un autre cours similaire. Même si les apprenants n’ont jamais demandé ces conseils ou stratégies, ils semblaient très contents d’en savoir plus. Cela illustre un autre avantage considérable des initiatives du tutorat par les pairs. Les enseignants et autres professionnels du secteur scolaire encouragent généralement les étudiants à utiliser de bonnes pratiques d’étude pour favoriser la réussite collégiale. Cependant, quand un pair introduit cet enseignement par « ce que j’ai fait pour réussir…, » cela peut avoir un impact plus significatif. Toutefois, d’autres stratégies d’enseignement dépendent de l’expérience du tuteur. Les tuteurs expérimentés étaient plus susceptibles d’utiliser des stratégies d’enseignement qui encourageaient les apprenants à développer leurs propres connaissances. Par exemple, les tuteurs avec plus d’expérience mettaient l’accent sur un processus de résolution de problèmes plutôt que sur les résultats et cherchaient constamment une preuve que les apprenants comprenaient réellement la matière. Une stratégie particulière utilisée par les tuteurs plus expérimentés a été appelée la méthode temps/espace, où les tuteurs offraient le temps et l’espace nécessaires pour que les apprenants essaient de travailler tous seuls sur la matière plus complexe. Le résultat le plus significatif de cette étude est peut-être de dégager une description complexe de la façon dont les tuteurs plus expérimentés encouragent l’autonomie de leurs apprenants. Il a été conclu que les stratégies directes permettent aux tuteurs de couvrir beaucoup plus de matériel et qu’elles créent une expérience plus harmonieuse entre le tuteur et l’apprenant. En revanche, les stratégies d’enseignement qui favorisent l’apprentissage autonome sacrifient l’harmonie à court terme et nécessitent beaucoup plus de temps, car elles demandent souvent que l’apprenant fasse quelque chose puis partage une réflexion avec son tuteur sur ce qu’ils ont fait. En outre, les stratégies qui favorisent l’apprentissage autonome exigent que l’apprenant démontre une compréhension appropriée des processus utilisés, et non seulement qu’il obtienne la bonne réponse. La description détaillée des façons par lesquelles les tuteurs expérimentés favorisent l’apprentissage autonome aidera les futurs tuteurs inexpérimentés face aux défis du tutorat par les pairs.fr
dc.language.isoengfr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Joshua Bermanfr
dc.subjectAutonomie de l'apprenantfr
dc.subjectEnseignementfr
dc.subjectMéthodes activesfr
dc.subjectEnseignement collégialfr
dc.titleCross Disciplinary Peer Tutoring Instructional Strategies: The Impact of Experience.fr
dc.title.alternativeStratégies du tutorat pour favoriser l’apprentissage autonome: L’impact de l’expérience.fr
dc.typeEssaifr
tme.degree.disciplineEnseignement au collégialfr
tme.degree.grantorFaculté d'éducationfr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Éd.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record