Show simple document record

dc.contributor.advisorLaventure, Myriam
dc.contributor.authorBisson, Louis-Davidfr
dc.date.accessioned2015-09-01T14:07:17Z
dc.date.available2015-09-01T14:07:17Z
dc.date.created2015fr
dc.date.issued2015-09-01
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/7589
dc.description.abstractLa présente recherche s’intéresse à la qualité de l’intégration communautaire chez les personnes présentant à la fois une consommation problématique de psychotropes (CPP) et des symptômes de stress post-traumatique (SPT). La recherche tente de pallier certaines lacunes de la littérature en décrivant et comparant l’intégration communautaire (intégration physique, sociale et psychologique) de 85 adultes, hommes et femmes, présentant à la fois une CPP et des symptômes de SPT puis en étudiant l’influence de variables sociodémographiques dans la relation entre les symptômes de stress post-traumatique et l’intégration communautaire. Pour ce faire, un modèle conceptuel multidimensionnel de l’intégration communautaire, adapté de celui de Wong et Solomon (2002), a été utilisé. Les résultats démontrent que tant les hommes que les femmes présentant à la fois une CPP et des symptômes de SPT ont une intégration de faible qualité, et ce, dans les trois dimensions de l’intégration communautaire (physique, sociale, psychologique). L’intégration communautaire des hommes et des femmes qui présentent une CPP et des symptômes de SPT est comparable, à l’exception des rôles sociaux qui sont plus nombreux chez les femmes. Les variables sociodémographiques testées, soit le genre, l’état civil et le revenu, et dans une moindre mesure le niveau de scolarité, sont significativement associées à la qualité de l’intégration communautaire des personnes présentant à la fois une CPP et des symptômes de SPT. Une fois ces variables sociodémographiques contrôlées, seul le niveau de relations significatives et réciproques demeure influencé par les symptômes de SPT, plus précisément les symptômes d’autoperturbation et de stress post-traumatique. Les résultats soutiennent l’importance des programmes d’intervention favorisant l’intégration communautaire proposés aux personnes présentant à la fois une CPP et des symptômes de SPT.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Louis-David Bissonfr
dc.rightsAttribution - Pas de Modification 2.5 Canada*
dc.rights.urihttp://creativecommons.org/licenses/by-nd/2.5/ca/*
dc.subjectConsommation problématique de psychotropesfr
dc.subjectIntégration communautairefr
dc.subjectStress post-traumatiquefr
dc.subjectIntégration physiquefr
dc.subjectIntégration socialefr
dc.subjectIntégration psychologiquefr
dc.titleL'intégration communautaire chez les personnes ayant à la fois une consommation problématique de psychotropes et des symptômes de stress post-traumatiquefr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplinePsychoéducationfr
tme.degree.grantorFaculté d'éducationfr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Sc.fr


Files in this document

Thumbnail
Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record

© Louis-David Bisson
Except where otherwise noted, this document's license is described as © Louis-David Bisson