Show simple document record

dc.contributor.advisorDionne, Isabellefr
dc.contributor.authorLord, Christinefr
dc.date.accessioned2014-05-14T15:12:55Z
dc.date.available2014-05-14T15:12:55Z
dc.date.created2005fr
dc.date.issued2005fr
dc.identifier.isbn0494002859fr
dc.identifier.urihttp://savoirs.usherbrooke.ca/handle/11143/753
dc.description.abstractLe vieillissement est associé à une diminution de la masse musculaire et de la force. Cependant, la nutrition de même que l'activité physique sont des interventions qui peuvent retarder l'apparition de ces phénomènes tout en augmentant la qualité de vie. Notre principal objectif de recherche est de vérifier la relation entre les apports énergétiques, protéique total, animal et végétal et la sarcopénie de classe I chez des personnes âgées de 60-75 ans, en bonne santé. L'étude a été développée afin de vérifier deux hypothèses de recherche. La première hypothèse étant: en tenant compte de l'apport énergétique total, un apport protéique adéquat chez la personne âgée permet de prévenir la perte de masse musculaire. La seconde hypothèse à vérifier était qu'un apport protéique adéquat provenant majoritairement de sources animales permet un meilleur maintien de la masse musculaire qu'un apport protéique adéquat provenant majoritairement de sources végétales. Des cinquante individus recrutés, 16 sont des hommes et 34 sont des femmes. L'âge moyen de notre échantillon est de 66 « 5 ans.--Résumé abrégé par UMI.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Christine Lordfr
dc.titleL'influence des protéines animales et végétales sur la sarcopénie du vieillissementfr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplineKinanthropologiefr
tme.degree.grantorFaculté d'éducation physique et sportivefr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Sc.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record