Show simple document record

dc.contributor.advisorBergeron, Jean-Mariefr
dc.contributor.authorTétreault, Simonfr
dc.date.accessioned2015-07-21T20:06:56Z
dc.date.available2015-07-21T20:06:56Z
dc.date.created2010fr
dc.date.issued2010fr
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/7477
dc.description.abstractL’industrie de la pêche qui fait le bonheur de milliers de Québécois repose sur un écosystème aquatique qui subit de plus en plus de pressions de la part des différents utilisateurs du milieu. Cette ressource nécessite donc une gestion particulière afin d’en assurer une exploitation durable pour tous les utilisateurs. Ces derniers sont en droit de se demander si le mode de gestion mis en place au Québec permet de bien faire face à ce défi afin de pouvoir profiter des bienfaits de cette ressource à long terme. Dans ce contexte, une analyse du mode de gestion québécois au niveau des trois volets du développement durable a été effectuée afin de pouvoir en cibler les forces et les faiblesses. Cette analyse a été effectuée de manière comparative avec le mode de gestion mis en place en Ontario. Les deux modes de gestion ont d'abord été présentés puis comparés en fonction de 11 critères. L’analyse a permis de révéler que le mode de gestion québécois permettait une bonne intégration du volet environnemental et des lacunes importantes au niveau de l’intégration des volets social et économique. Plus précisément, les trois principales faiblesses étaient retrouvées au niveau de la qualité de pêche, de l’accessibilité à la ressource et du pourcentage des revenus dédié à la gestion de la ressource. Un plan de recommandations a alors été élaboré afin de proposer des initiatives pour permettre au mode de gestion en place de mieux faire face au défi d’intégration du développement durable. Ces recommandations visaient principalement la mise en place d’une gestion plus fine sur le territoire libre ainsi que des initiatives pour favoriser l’accessibilité à la ressource, la qualité de pêche et un processus de consultation plus étendue de la population. Elles visaient également la mise en place d’une modification importante du cadre de financement par la création d’un lien entre les revenus générés et le budget disponible. Des initiatives supplémentaires ont été proposées afin de couvrir certains aspects du mode de gestion en place qui pourraient être améliorés. L’ensemble de ces initiatives devrait permettre aux utilisateurs de la ressource de profiter à long terme de la meilleure expérience de pêche possible tout en maximisant les retombées positives pour la société québécoise.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Simon Tétreaultfr
dc.subjectGestionfr
dc.subjectPêchefr
dc.subjectQuébecfr
dc.subjectOntariofr
dc.subjectDéveloppement durablefr
dc.subjectAnalyse comparativefr
dc.titleÉvaluation de la soutenabilité du programme de gestion des poissons d'intérêts sportifs au Québecfr
dc.typeEssaifr
tme.degree.disciplineEnvironnement et développement durablefr
tme.degree.grantorCentre universitaire de formation en environnement et développement durable (CUFE)fr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Env.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record