Show simple document record

dc.contributor.advisorLapalme, Robertfr
dc.contributor.authorSkeates, Alexandrefr
dc.date.accessioned2015-07-21T20:06:50Z
dc.date.available2015-07-21T20:06:50Z
dc.date.created2013fr
dc.date.issued2013fr
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/7461
dc.description.abstractEn modifiant significativement le site sur lequel il est fait, la construction d’un nouveau développement urbain augmente le ruissellement de l’eau de pluie de façon considérable. Cette quantité de ruissellement supplémentaire a des conséquences considérables. L’objectif de cet essai est de proposer une solution, pour appliquer le principe de ruissellement pré-développement dans un projet de développements résidentiels sur le territoire de la Ville de Granby. Ceci se fera en déterminant quels seraient les meilleurs moyens du point de vue économique, social, environnemental et technique pour traiter à la source les eaux de pluie des terrains résidentiels d’un nouveau développement de la Ville de Granby. Pour ce faire, une grille d’analyse a été construite pour pouvoir comparer les techniques de contrôle du ruissellement à la source. Suite à l’analyse de l’information retrouvée dans la littérature, une combinaison de techniques serait nécessaire pour conserver le même taux de ruissellement après la construction du développement, qu’avant. Premièrement, le plus possible de forêt devrait être conservé sur chacun des terrains, soit environ 40 % de la surface de chacun d’entre eux. Deuxièmement, l’installation d’une citerne de récupération d’eau de pluie à partir des gouttières de la maison serait très avantageuse. Ce faisant toute l’eau du toit qui allait normalement dans le réseau pluvial, sera plutôt réutilisé soit dans la maison ou sur le terrain des citoyens. Ensuite, lorsque la citerne de récupération d’eau de pluie est pleine, l’eau supplémentaire des gouttières devrait être envoyée au même endroit que l’eau de fondation, soit sur une surface perméable. Pour les espaces de terrain restant, libre de bâtiment et de forêt, une combinaison du nivellement contrôlé du sol et d’aménagement absorbant pourrait être appliquée. Les terrains pourraient être nivelés à 0,5 % au lieu du 2 % conventionnel et par la suite scarifiés et du compost pourrait y être ajouté. De cette façon, le sol serait droit, et malgré la faible pente, l’eau s’infiltra rapidement dans le sol à cause de la faible compaction du sol et à sa teneur en matière organique. Pour finir, il est important de rappeler que l’intégration du principe de ruissellement pré-développement, low impact development en anglais, aux nouveaux développements est en soit, assez simple, mais demande un certain changement dans les méthodes de travail des promoteurs. Pour ce faire, les villes doivent trouver des moyens pour les inciter à mettre en oeuvre ce principe au travers soit de la règlementation ou à travers d’incitatifs financiers.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Alexandre Skeatesfr
dc.subjectRuissellementfr
dc.subjectMunicipalitéfr
dc.subjectDéveloppementfr
dc.subjectGranbyfr
dc.subjectGestion de l’eaufr
dc.subjectRèglementfr
dc.subjectRuissellement pré-développementfr
dc.subjectLow-impact-développementfr
dc.titleApplication du principe de ruissellement pré-développement dans un nouveau développement de la ville de Granbyfr
dc.typeEssaifr
tme.degree.disciplineEnvironnement et développement durablefr
tme.degree.grantorCentre universitaire de formation en environnement et développement durable (CUFE)fr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Env.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record