Show simple document record

dc.contributor.advisorDenoual, Gérardfr
dc.contributor.authorPoissant, Jessicafr
dc.date.accessioned2015-07-21T20:06:19Z
dc.date.available2015-07-21T20:06:19Z
dc.date.created2011fr
dc.date.issued2011fr
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/7399
dc.description.abstractL'utilisation de la voiture comme mode de transport privilégié a entraîné la construction de nombreuses infrastructures défavorables à l'utilisation des modes de transports actifs. Cette situation a des conséquences sur la qualité de l'environnement, sur l'économie des quartiers, sur la sécurité des piétons et des cyclistes ainsi que sur la qualité de vie des résidants des quartiers. Couplés aux préoccupations constantes sur le taux de surpoids grandissant au Québec, ces facteurs ont encouragé le Centre d'écologie urbaine de Montréal à s'associer à la Coalition québécoise sur la problématique du poids afin de donner naissance à l'initiative Quartiers verts, actifs et en santé. Le projet vise à repenser l'aménagement des quartiers afin de les rendre favorables aux transports actifs en accompagnant quatre quartiers montréalais (Mercier-Est, Parc-Extension, Plateau-Est et Notre-Dame-de-Grâce-Sud-Est) dans l'élaboration de plans de quartier verts, actifs et en santé. Ces plans proposent des mesures de réaménagement du domaine public afin de favoriser les déplacements à pied et à vélo et en mettant en valeur les lieux naturels et d'intérêt des quartiers. Un tel projet aura des conséquences positives, mais soulève également des préoccupations. C'est dans ce cadre que s'inscrit cet essai qui vise à analyser les impacts potentiels des plans de Quartiers verts, actifs et en santé en fonction des sphères du développement durable pour chacun des quartiers à l'étude. L'analyse a permis de souligner que, même si les impacts sont principalement positifs, l'initiative soulève des enjeux sociaux reliés à l'embourgeoisement des quartiers. De plus, la mise en œuvre des aménagements dépend de la volonté politique et des budgets municipaux. Huit recommandations ont été formulées afin de favoriser la mise en œuvre du projet et l'atténuation des impacts. Elles reposent sur l'importance d'une planification intégrée du territoire, d'un fort leadership politique, de la gouvernance participative et de mesures de suivi adéquates dans chacun des quartiers.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Jessica Poissantfr
dc.subjectQuartiers verts, actifs et en santéfr
dc.subjectCentre d'écologie urbaine de Montréalfr
dc.subjectTransports actifsfr
dc.subjectDéveloppement durablefr
dc.subjectImpactsfr
dc.subjectStratégiesfr
dc.subjectMise en œuvrefr
dc.subjectAtténuationfr
dc.titleStratégie de mise en oeuvre et d'atténuation pour l'initiative quartiers verts, actifs et en santéfr
dc.typeEssaifr
tme.degree.disciplineEnvironnement et développement durablefr
tme.degree.grantorCentre universitaire de formation en environnement et développement durable (CUFE)fr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Env.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record