Show simple document record

dc.contributor.advisorOlivier, Marc J.fr
dc.contributor.authorPlamondon, Philippefr
dc.date.accessioned2015-07-21T20:06:18Z
dc.date.available2015-07-21T20:06:18Z
dc.date.created2014fr
dc.date.issued2014fr
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/7395
dc.description.abstractLe système de santé utilise de multiples instruments pour prodiguer des soins. Ceux-ci génèrent invariablement des déchets biomédicaux. Le matériel médical à usage unique désigne une classe particulière d'instruments médicaux apparue durant la deuxième moitié du vingtième siècle. Elle coïncide avec l'apparition d'instruments faits de plastique plutôt que de métal, de verre ou de caoutchouc. Selon les manufacturiers, ce matériel ne peut être utilisé plus d'une fois. Après un seul usage, il est classé comme déchet biomédical. Au fil du temps, l'achat constant de matériel à usage unique devient une charge considérable au budget hospitalier et augmente la quantité de déchets biomédicaux. Pour contrer cet effet, certains hôpitaux ont procédé au retraitement et à la réutilisation de ces instruments. Le Canada ne légifère cependant pas cette réutilisation, si bien que cette situation engendre de nombreux débats entre les diverses parties prenantes. L'objectif de cet essai est d'exposer l'état de la situation socioéconomique et environnementale et d'élaborer des recommandations de gestion. La situation, compte tenu du contexte législatif incomplet, est nébuleuse sur de nombreux points, et les études effectuées à l'égard des bénéfices et des inconvénients de la réutilisation du matériel à usage unique laissent de nombreux vides sans réponses claires. Un portrait de la variabilité et de l'incertitude économique est dressé. Les conséquences environnementales possibles liées au retraitement et à l'enfouissement sont abordées. Enfin, la perception sociale de ces déchets est présentée. L'analyse des différentes facettes de la problématique de réutilisation du matériel médical à usage unique permet d'établir un plan d'action afin de remédier à la situation. Il est primordial d'établir une législation claire concernant l'appellation d'usage unique, présentement à la discrétion des manufacturiers. Cette base solide permettra l'élaboration de protocoles de nettoyage et de gestion du matériel appropriés selon une réalité plus exacte. Également, afin de comparer la valeur économique les instruments réutilisables et les instruments à usage unique, une concertation sur les critères à retenir et à unifier est envisagée. Le recyclage des instruments médicaux permettrait de réduire l'empreinte écologique de leur utilisation et de leur élimination. Enfin, une amélioration de la diffusion d'information concernant ces instruments permettrait d'éclairer la population sur l'implication de chacun de nous dans le processus de gestion et de récupération de ces déchets.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Philippe Plamondonfr
dc.subjectMatériel médicalfr
dc.subjectUsage uniquefr
dc.subjectDéchet biomédicalfr
dc.subjectDéchets médicauxfr
dc.subjectRetraitementfr
dc.subjectStérilisationfr
dc.subjectDésinfectionfr
dc.subjectMatériel réutilisablefr
dc.subjectLégislationfr
dc.subjectRéutilisationfr
dc.subjectRecyclagefr
dc.titleAllonger la vie du matériel médical à usage unique soumis au contexte des déchets biomédicauxfr
dc.typeEssaifr
tme.degree.disciplineEnvironnement et développement durablefr
tme.degree.grantorCentre universitaire de formation en environnement et développement durable (CUFE)fr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Env.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record