Show simple document record

dc.contributor.advisorBissonnette, Remifr
dc.contributor.authorLaplante, Nathaliefr
dc.date.accessioned2014-05-14T15:12:50Z
dc.date.available2014-05-14T15:12:50Z
dc.date.created1999fr
dc.date.issued1999fr
dc.identifier.isbn0612467635fr
dc.identifier.urihttp://savoirs.usherbrooke.ca/handle/11143/734
dc.description.abstractEn résumé, le Tai Chi se qualifie comme une activité physique d'intensité faible à modérée. Les personnes âgées aiment pratiquer le Tai Chi à cause de la lenteur de ses mouvements. Ceci entre bien dans le nouveau courant qui recommande la pratique d'une activité physique d'intensité faible à modérée au lieu d'une activité physique intense. Différents auteurs ont démontré qu'avec la pratique du Tai Chi, les personnes pouvaient obtenir des bénéfices physiques et psychologiques. Dans la documentation scientifique, des études ont démontré que les sujets doivent faire monter leur fréquence cardiaque maximale de 45 à 65% pour améliorer leur consommation d'oxygène. Les études démontrent que le Tai Chi aide à réduire le nombre de blessure par chute. Au niveau psychologique, les auteurs ont vérifié les résultats des sujets qui pratiquent le Tai Chi en fonction de l'humeur des personnes et des possibilités de socialisation. Il y a aussi l'assiduité des gens à la pratique de l'activité physique qui a été regardée.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Nathalie Laplantefr
dc.titleLes effets du tai chi sur la flexibilité, l'équilibre, les fréquences cardiaques, le bien-être, la motivation et l'assiduité chez les gens de 50 ans et plusfr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplineKinanthropologiefr
tme.degree.grantorFaculté d'éducation physique et sportivefr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Sc.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record