Show simple document record

dc.contributor.advisorOlivier, Marc J.fr
dc.contributor.authorMarmen, Sarafr
dc.date.accessioned2015-07-21T20:05:46Z
dc.date.available2015-07-21T20:05:46Z
dc.date.created2014fr
dc.date.issued2014fr
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/7317
dc.description.abstractUne nouvelle épidémie de tordeuse des bourgeons de l'épinette (Choristoneura fumifenara (Clemens)) démarre au Bas-Saint-Laurent. En ce moment, selon le Code de gestion des pesticides, seul l'insecticide à base de Bacillus thuringiensis est permis pour le contrôle de cet insecte ravageur sur les territoires forestiers publics. D'autres options de lutte sont présentement à l'étude pour mener un combat plus adapté à l'écologie de l'espèce. L'objectif du présent essai est de déterminer si ces options de lutte respectent les principes du développement durable. Les produits à l'étude sont un régulateur de croissance, le Mimic[indice supérieur TM] 240LV et une phéronome synthétique, le Disrupt Bio-Flake SBW. Dans ce contexte, une analyse multicritère a été réalisée afin de départager laquelle des trois options de lutte antiparasitaire est la plus respectueuse des principes du développement durable selon l'environnement, l'économie et le social. Dans un premier temps, une mise en contexte sur le début de la situation épidémique au Bas-Saint-Laurent est présentée, en plus d'une description du cycle vital de l'insecte. Dans un deuxième temps, les trois produits insecticides à l'étude sont présentés et décrits selon leur composition et leur mode d'action. Dans un troisième temps, les effets et conséquences d'un produit sont décrits en fonction de chacune des sphères du développement durable. Dans un quatrième temps, une comparaison des produits à l'aide d'une grille d'analyse composée de critères spécifiques à chacune des dimensions permet d'évaluer la performance de chacun d'eux. Finalement, des recommandations ont été émises en fonction des résultats de l'analyse. L'analyse multicritère a révélé que les produits à l'étude ont un respect du développement durable semblable. En fait, ce qui a principalement partagé les résultats est l'efficacité à obtenir un effet dès les premières saisons d'application. L'espoir entrevu avec une future utilisation du Mimic[indice supérieur TM] 240LV et du Disrupt Bio-Flake SBW est leur capacité à confronter les états épidémiques sévères de tordeuse des bourgeons de l'épinette. C'est pourquoi il a été recommandé la révision de la loi québécoise sur les pesticides afin de pouvoir utiliser ces produits comme moyen de lutte plus officiel. De plus, il est recommandé d'informer la population résidente dans les régions où les épandages de produits pesticides sont prévus afin de créer un lien de confiance et de limiter la désinformation. Enfin, il est encouragé de réaliser ou de terminer les tests en cours sur ces nouveaux produits antiparasitaires afin de bien contrôler l'action et les conséquences de ceux-ci.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Sara Marmenfr
dc.subjectTordeuse des bourgeons de l'épinettefr
dc.subjectInsecticidefr
dc.subjectBacillus thuringiensisfr
dc.subjectRégulateur de croissancefr
dc.subjectPhéromonefr
dc.subjectDéveloppement durablefr
dc.titleTraitements de contrôle des populations de tordeuse des bourgeons de l’épinette et leur respect des principes de développement durablefr
dc.typeEssaifr
tme.degree.disciplineEnvironnement et développement durablefr
tme.degree.grantorCentre universitaire de formation en environnement et développement durable (CUFE)fr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Env.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record