Show simple document record

dc.contributor.advisorMontpetit, Michelfr
dc.contributor.authorMallet, Jenniferfr
dc.date.accessioned2015-07-21T20:05:43Z
dc.date.available2015-07-21T20:05:43Z
dc.date.created2012fr
dc.date.issued2012fr
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/7311
dc.description.abstractLa prise en compte de l’environnement est de plus en plus courante dans le développement urbain. Certaines villes, qui brillent par leurs réalisations environnementales, sont surnommées des villes vertes, alors que d’autres villes sont minées par la pollution qu’elles engendrent. Des recommandations ont donc été élaborées pour les villes souhaitant diminuer leur impact environnemental. Pour ce faire, les caractéristiques d’une ville verte ont été décortiquées et différentes approches de développement urbain ont été analysées, de même que les certifications existantes en matière de développement urbain. Par la suite, des rapports et des classements sur les villes vertes ont été analysés de manière critique, en fonction de leur méthodologie, de leurs critères et de leurs sources de référence. Les classements établis grâce à ces études ont contribué à mettre en lumière certaines villes ou certains projets environnementaux. Une recherche a été faite pour rassembler des exemples de réussite et d’échecs urbains en matière environnementale, au niveau des matières résiduelles, du transport, des infrastructures, de l’énergie, des émissions de CO[indice inférieur 2], de l’occupation du territoire, de la gestion de l’eau et de la qualité de l’air. Ainsi, afin de diminuer son impact environnemental, une ville devrait augmenter l’utilisation des transports en commun et actifs avant l’automobile. Elle devrait également planifier son développement afin qu’il soit compact et qu’il facilite les déplacements de courte distance et la conservation des espaces verts. La gestion des matières résiduelles doit permettre de réduire la quantité de déchets éliminés et d’améliorer la quantité de matières récupérées. Les infrastructures doivent être ciblées par des règlementations et des politiques entre autres sur l’efficacité énergétique pour diminuer leur impact. La gestion de l’eau ne devrai pas porter atteinte à la qualité ni à la disponibilité de cette ressource. Du côté des émissions de CO[indice inférieur 2], celles-ci devraient être limitées, de même que les émissions polluantes responsables de la dégradation de la qualité de l’air.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Jennifer Malletfr
dc.subjectEnvironnementfr
dc.subjectDéveloppement urbain durablefr
dc.subjectApproche de développementfr
dc.subjectCertificationfr
dc.subjectClassementfr
dc.subjectRecommandationfr
dc.titleLes villes vertes: analyse de leurs réalisations et proposition de recommandations pour leur développementfr
dc.typeEssaifr
tme.degree.disciplineEnvironnement et développement durablefr
tme.degree.grantorCentre universitaire de formation en environnement et développement durable (CUFE)fr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Env.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record