Show simple document record

dc.contributor.advisorPoulin, Pierrefr
dc.contributor.authorMajor, Annie-Francefr
dc.date.accessioned2015-07-21T20:05:43Z
dc.date.available2015-07-21T20:05:43Z
dc.date.created2014fr
dc.date.issued2014fr
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/7310
dc.description.abstractLe phénomène de l'urbanisation tel qu'on le connait aujourd'hui rend nécessaire une remise en question du mode de développement et d'aménagement de nos territoires si précieux. Depuis les années 1990, les projets phares de quartiers alternatifs se sont multipliés et ont mené à créer des modèles de durabilité inclusifs où les sphères sociale, économique et environnementale sont intégrées à parts égales. On les nomme quartiers durables, ou écoquartiers en Europe. Au Québec, les nombreux pouvoirs délégués aux municipalités rendent ces dernières garantes de leur développement. Face aux problèmes liés à l'étalement urbain, les quartiers durables s'inscrivent dans une mouvance qui permet de diminuer le poids des activités urbaines. De tels aménagements contrent les différentes pollutions urbaines et offrent un mieux-être urbain, par leurs espaces verts de qualité et leur résilience aux changements climatiques. Ils permettent aussi de défier certains coûts masqués de l'étalement urbain et, à long terme, réussissent à récupérer les surcoûts initialement encourus. Certes, l'étiquette de quartier durable est bien souvent attribuée par erreur à certains développements urbains. Afin d'éviter ce genre d'escobarderie, l'objectif de cet essai est de développer un outil adapté à la réalité québécoise qui pourra être utilisé par les municipalités à des fins d'évaluation de projets de quartiers durables. Dans une optique de développement durable, le référentiel d'évaluation élaboré rassemble près de 150 critères relatifs à l'environnement, à l'économie, à la société et à la gouvernance. L'outil a été mis à l'essai avec un quartier de Gatineau, l'écoquartier Connaught. Les résultats ont démontré que ce projet particulier contribue de façon limitée au développement durable. Malgré les limites inhérentes des quartiers durables, les municipalités ont tout avantage à devancer la législation et à adopter les principes de développement durable dans leurs décisions relatives à l'aménagement du territoire. En effet, l'imminence de futurs changements législatifs est une raison de plus pour les municipalités de prendre en main leur aménagement dans un esprit de durabilité. En temps et lieu, le référentiel d'évaluation pourra faire l'objet d'une révision afin de le rendre applicable à l'échelle provinciale sur la base de critères et d'indicateurs uniformisés.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Annie-France Majorfr
dc.subjectQuartier durablefr
dc.subjectÉcoquartierfr
dc.subjectAménagement du territoirefr
dc.subjectUrbanisme durablefr
dc.subjectGouvernance municipalefr
dc.subjectRéférentiel d'évaluationfr
dc.titleÉvaluation des quartiers durables : un référentiel pour les municipalités québécoisesfr
dc.typeEssaifr
tme.degree.disciplineEnvironnement et développement durablefr
tme.degree.grantorCentre universitaire de formation en environnement et développement durable (CUFE)fr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Env.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record