Show simple document record

dc.contributor.advisorOlivier, Marcfr
dc.contributor.authorMahiout, Sorayafr
dc.date.accessioned2015-07-21T20:05:42Z
dc.date.available2015-07-21T20:05:42Z
dc.date.created2014fr
dc.date.issued2014fr
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/7308
dc.description.abstractLe polystyrène est doté de produits chimiques et physiques qui en font une matière largement utilisée. Son faible coût d'achat a favorisé son large usage au Québec dans différentes applications et dans différents secteurs. De ce fait, de grands volumes de polystyrène postconsommation sont produits. Bien que le polystyrène soit techniquement recyclable, cette matière résiduelle ne fait pas partie de la collecte sélective. Elle est très peu récupérée au Québec, son recyclage est marginal et elle rejoint généralement les sites d'enfouissement. Le fait que cette matière ne soit pas mise en valeur ne laisse pas indifférents les Québécois. En juin 2013, une pétition pour le bannissement des produits d'emballage en polystyrène a été déposée à l'Assemblée nationale par la députée de Québec Solidaire. L'objectif principal de cet essai est d'analyser les éléments en faveur ou en défaveur de la mise en valeur ou du bannissement du polystyrène afin de recommander les approches qui répondraient le mieux aux critères de développement durable. Les objectifs spécifiques consistent à identifier les enjeux actuels impliqués pour la mise en valeur ou le bannissement du polystyrène, à rechercher les solutions applicables à la problématique et à effectuer une analyse permettant de comparer la mise en valeur au bannissement du polystyrène dans un cadre de développement durable. Le constat quant à la situation actuelle du polystyrène postconsommation au Québec et ailleurs dans le monde ainsi que l'analyse effectuée amènent à faire plusieurs recommandations soit : la réduction à la source, la réutilisation, l'intégration du polystyrène dans la collecte sélective, la sensibilisation et la formation, l'implication des revendeurs dans la collecte du polystyrène, la substitution des emballages ou contenants alimentaires, la substitution du polystyrène d'isolation contenant du HBCD (Hexabromocyclododécane), l'élimination sécuritaire du polystyrène comprenant des composés bannis ou en voie de le devenir et l'implication de la communauté scientifique dans les questions liées au polystyrène. Finalement, cet essai se veut être un travail permettant de participer à la réflexion générale sur la problématique en lien avec le polystyrène postconsommation au Québec. Dans ce cadre, des pistes de solution ont été proposées afin de permettre une meilleure exploitation des ressources naturelles tout en protégeant l'environnement dans lequel nous vivons.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Soraya Mahioutfr
dc.subjectPolystyrènefr
dc.subjectPostconsommationfr
dc.subjectRécupérationfr
dc.subjectRecyclagefr
dc.subjectEnfouissementfr
dc.subjectBannissementfr
dc.subjectDensificationfr
dc.subjectDécontaminationfr
dc.subjectCollecte sélectivefr
dc.titleMettre en valeur ou bannir le polystyrène : approches dans un cadre de développement durablefr
dc.typeEssaifr
tme.degree.disciplineEnvironnement et développement durablefr
tme.degree.grantorCentre universitaire de formation en environnement et développement durable (CUFE)fr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Env.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record