Show simple document record

dc.contributor.advisorOlivier, Marcfr
dc.contributor.authorLe Goff, Annefr
dc.date.accessioned2015-07-21T20:05:32Z
dc.date.available2015-07-21T20:05:32Z
dc.date.created2012fr
dc.date.issued2012fr
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/7288
dc.description.abstractÀ travers l’étude des flux de matières sur un territoire déterminé, l’écologie industrielle et territoriale est un outil permettant la mise en place d’une approche circulaire des flux, qui se veut plus durable. Cette approche est basée sur le même mode de fonctionnement que les écosystèmes naturels et implique notamment la mise en place de synergies de mutualisation ou de substitution. Face aux nouveaux objectifs et obligations découlant du Plan d’action 2011-2015, qui accompagne la Politique québécoise de gestion des matières résiduelles, l’objectif principal de cet essai est d’exposer comment le concept d’écologie industrielle et territoriale pourrait être utilisé pour atteindre les objectifs et répondre aux obligations règlementaires provinciales. Dans un premier temps, cet essai démontre la pertinence de l’utilisation de l’écologie industrielle et territoriale comme modèle pour la gestion des matières résiduelles au Québec. L’étude de divers cas à succès et la lecture de travaux sur le sujet étayent cette section. Dans un second temps, l’essai propose une méthodologie d’application au sein de la province, en faisant des ponts entre ce qui existe déjà en termes de gestion des matières résiduelles au Québec et en s’inspirant des pratiques déjà mises en oeuvre dans divers cas d’écologie industrielle et territoriale. La production d’une méthodologie d’application ainsi que l’élaboration d’une grille d’évaluation du projet démontrent qu’il est possible d’intégrer le concept d’écologie industrielle et territoriale dans les stratégies municipales pour la gestion des matières résiduelles. Des recommandations sont également formulées et portent sur différents aspects du projet tels que le choix du territoire, l’interaction avec les acteurs, l’importance de la communication, la mise en oeuvre et la pérennité du projet.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Anne Le Gofffr
dc.titleL'écologie industrielle et territoriale comme outil pour l'atteinte des objectifs fixés par le Plan d'action 2011-2015 québécois pour la gestion des matières résiduellesfr
dc.typeEssaifr
tme.degree.disciplineEnvironnement et développement durablefr
tme.degree.grantorCentre universitaire de formation en environnement et développement durable (CUFE)fr
tme.degree.grantotherUniversité Technologique de Troyes (France)fr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Env.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record