Show simple document record

dc.contributor.advisorRoberge, Françoisfr
dc.contributor.authorLassalle, Maximefr
dc.date.accessioned2015-07-21T20:05:30Z
dc.date.available2015-07-21T20:05:30Z
dc.date.created2011fr
dc.date.issued2011fr
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/7284
dc.description.abstractAu cours des trente dernières années, les ordinateurs sont devenus un objet incontournabledans l’environnement de travail et personnel de chacun dans les pays développés. En France comme au Québec, les équipements informatiques sont devenus des objets de consommation courante remplacés de plus en plus fréquemment au fur et à mesure des progrès technologiques des constructeurs. Conséquemment, le devenir des équipements informatiques en fin de vie est une problématique qui prend de plus en plus d’ampleur et qui sera amplifiée dans les prochaines décennies avec l’essor des pays en développement. Les déchets informatiques présentent des caractéristiques spécifiques, dont la présence de matières dangereuses et un nombre très important de matières de base. Des modes de gestion particuliers de ces déchets doivent être mis en place pour en assurer un traitement adéquat. C’est dans ce contexte que s’inscrit ce travail sur la fin de vie du matériel informatique. L’objectif est d’identifier les principaux modes de gestion des déchets électroniques actuellement disponibles et les facteurs de succès permettant d’optimiser leur traitement. La situation en la matière de deux pays, la France et le Québec, est décrite. Sur la base d’une grille de critères propre aux déchets électroniques, les différents systèmes de gestion en place dans chacune des régions sont analysés pour déterminer les stratégies gagnantes. Les résultats de cette analyse distinguent trois modes à mettre de l’avant : la mise en place de réglementation ou de normes d’écoconception dans des marchés capables d’influencer les producteurs, le réemploi local et la location d’équipement. Compte tenu de la dispersion des équipements sur l’ensemble du territoire, des mesures fortement incitatives doivent être mises en place pour maximiser la performance de la récupération.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Maxime Lassallefr
dc.subjectDéchets électriques et électroniques (DEEE)fr
dc.subjectTechnologies de l’information et des communications (TIC)fr
dc.subjectInformatiquefr
dc.subjectFrancefr
dc.subjectQuébecfr
dc.subjectGestion des matières résiduellesfr
dc.subjectDéchets dangereuxfr
dc.subjectResponsabilité élargie des producteursfr
dc.titleLa fin de vie du matériel informatique : comparatif des modes de gestion en France et au Québec et détermination des facteurs de succèsfr
dc.typeEssaifr
tme.degree.disciplineEnvironnement et développement durablefr
tme.degree.grantorCentre universitaire de formation en environnement et développement durable (CUFE)fr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Env.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record