Show simple document record

dc.contributor.advisorLegast, Nicolasfr
dc.contributor.authorLaferrière, Louisfr
dc.date.accessioned2015-07-21T20:05:20Z
dc.date.available2015-07-21T20:05:20Z
dc.date.created2014fr
dc.date.issued2014fr
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/7259
dc.description.abstractL'objectif de cet essai est de proposer un cadre de gestion pour les sols ayant une teneur de fond naturelle en nickel qui soit plus élevée que le critère A de la Politique de la protection des sols et de réhabilitation des terrains contaminés de la région de Magog-Orford. En raison de certaines caractéristiques géologiques qui lui sont propres, les sols de la région de Magog-Orford présentent des concentrations en nickel au-delà de la moyenne nationale. Comme le cadre législatif entourant la gestion des sols au Québec n'est pas adapté à ce type de situation, les intervenants de cette région doivent multiplier les efforts de gestion lorsque des sols doivent être excavés et déplacés. La problématique centrale de cet essai provient donc de ce contexte particulier. Le cadre de gestion proposé à l'intérieur de cet essai démontre que des méthodes et procédures de gestion des sols excavés adaptées à la situation de Magog-Orford comportent de nombreux avantages. Ces avantages touchent autant le plan technique, économique qu'environnemental. La diminution des délais d'exécution, la diminution des frais rattachés à l'échantillonnage et l'analyse géochimique ainsi que la diminution des risques de contamination sont quelques exemples de ces avantages. Toutefois, suite à une analyse critique du cadre de gestion proposé, certaines recommandations ont été avancées. L'ajout de données géochimiques pour la définition des sous-régions ainsi qu'une meilleure répartition de celles-ci sur le territoire en sont des exemples. Les conclusions de l'essai exposent que bien que de nombreux avantages émanent de cette proposition de cadre de gestion pour les sols de la région de Magog-Orford, un travail supplémentaire de concertation et de raffinement se doit d'être effectué. D'une part, la création d'un groupe de travail formé d'intervenants du milieu et des représentants du domaine public pourrait apporter les changements nécessaires au cadre de gestion proposé pour le rendre concrètement applicable à court terme. L'intégration de ce type de pratique demandera d'une autre part l'implication directe des milieux municipaux concernés, ainsi que celle du ministère du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Louis Laferrièrefr
dc.subjectGestion de solsfr
dc.subjectContaminantfr
dc.subjectNickelfr
dc.subjectTeneur de fondfr
dc.subjectPolitique de protection des sols et de réhabilitation des terrains contaminésfr
dc.subjectMagogfr
dc.subjectOrfordfr
dc.subjectCadre de gestionfr
dc.subjectGéochimie des tillsfr
dc.titleCadre de gestion pour les sols ayant une teneur de fond naturelle en nickel plus élevée que le critère a de la politique de protection des sols et de réhabilitation des terrains contaminés dans la région de Magog-Orfordfr
dc.typeEssaifr
tme.degree.disciplineEnvironnement et développement durablefr
tme.degree.grantorCentre universitaire de formation en environnement et développement durable (CUFE)fr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Env.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record