Show simple document record

dc.contributor.advisorLapalme, Robertfr
dc.contributor.authorJoseph, Joniafr
dc.date.accessioned2015-07-21T20:05:14Z
dc.date.available2015-07-21T20:05:14Z
dc.date.created2011fr
dc.date.issued2011fr
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/7248
dc.description.abstractLe bassin versant Ennery-Quinte situé au nord-ouest d’Haïti fait face à de graves problèmes de déboisement, d’érosion et d’insalubrité. Durant la saison pluvieuse, l’eau de pluie ruisselle en grande quantité pour se diriger vers les eaux superficielles tout en ramassant sur son passage des polluants. Ces états de fait entrainent la contamination des eaux superficielles avec des conséquences néfastes sur la biodiversité et la santé humaine. Il existe plusieurs méthodes de traitement des eaux pluviales parmi lesquelles se trouve le système de traitement par marais épurateurs artificiels. Cette biotechnologie est économique, environnementale et rentable. Son utilisation dans le bassin versant EnneryQuinte pour traiter les eaux pluviales peut être très bénéfique. Par ailleurs, certaines conditions nécessaires à la mise en place et à l’exploitation des marais filtrants doivent être réunies dans cette zone. Le but de ce travail est d’étudier la possibilité de traiter les eaux pluviales par marais filtrants dans le bassin versant Ennery-Quinte. Les résultats de cette étude démontrent qu’il est possible de traiter les eaux pluviales par marais filtrants dans le bassin versant Ennery-Quinte. Le type de marais priorisé est celui à écoulement horizontal en surface parce qu’il est le plus expérimenté dans le traitement des eaux pluviales. Cependant, une limitation subsiste sur le débit des eaux. Ce bassin versant comporte une saison pluvieuse qui dure six mois avec deux périodes de forte intensité de pluie et des crues torrentielles pouvant endommager le système de traitement. Pour cela, il est recommandé d’accompagner les marais filtrants d’un bassin de sédimentation en amont. Durant les autres six mois de l’année, c’est la saison sèche où le bassin ne reçoit presque pas de pluie. Or, une trop grande période de sécheresse favorise le développement de plantes indésirables qui affectent tout le système de traitement. Donc, il est recommandé de réaliser des entretiens périodiques des systèmes de traitement implantés et surtout après chaque saison sèche. Ces entretiens portent sur l’enlèvement de sédiments, la récolte de plantes flottantes, la mise en place de nouvelles plantes et de nouveaux substrats.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Jonia Josephfr
dc.subjectÉpurationfr
dc.subjectEauxfr
dc.subjectPluvialefr
dc.subjectMaraisfr
dc.subjectFiltrantfr
dc.subjectBassin versantfr
dc.subjectEnnery-Quintefr
dc.subjectHaïtifr
dc.titleÉtude de faisabilité d'un projet d'épuration des eaux pluviales par marais filtrants dans le bassin versant Ennery-Quinte en Haïtifr
dc.typeEssaifr
tme.degree.disciplineEnvironnement et développement durablefr
tme.degree.grantorCentre universitaire de formation en environnement et développement durable (CUFE)fr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Env.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record