Show simple document record

dc.contributor.advisorOlivier, Marc J.fr
dc.contributor.authorGuilbault, Olivierfr
dc.date.accessioned2015-07-21T20:05:05Z
dc.date.available2015-07-21T20:05:05Z
dc.date.created2013fr
dc.date.issued2013fr
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/7225
dc.description.abstractChaque jour, des milliers de tonnes de matières résiduelles de nature extrêmement variable sont éliminées. Parmi celles-ci se trouvent les mâchefers. Par définition, le mâchefer est un résidu solide issu de la combustion du charbon ou de l'incinération des ordures ménagères. Ces résidus doivent être gérés conformément aux lois et règlements en vigueur. Au Québec, bien que les quantités de mâchefers de charbon et de mâchefers d'incinération d'ordures ménagères générées soient assez faibles, ces derniers sont en très grande majorité envoyés dans des lieux d'enfouissement techniques. Lorsque ces sites atteignent leur durée de vie utile, d’autres solutions doivent être trouvées, ce qui occasionne souvent des problèmes sociaux et environnementaux. C'est pourquoi, au fil des années, de plus en plus d'intervenants s'intéressent à la mise en valeur des matières résiduelles, pour les détourner de ces sites. Au Québec, la possibilité de mettre en valeur les mâchefers est bien réelle et des outils encadrant leur mise en valeur sont déjà en place. Cependant, cette option n'est pas commune. Dans plusieurs autres pays occidentaux où les quantités de mâchefers générées sont beaucoup plus importantes, l'enfouissement de ceux-ci est une option très peu retenue. De plus, plusieurs recherches étrangères démontrent de nets avantages géotechniques et environnementaux à la mise en valeur des mâchefers, par exemple leur incorporation dans divers produits. L'objectif principal de l'essai est de comparer les modes de gestion des mâchefers au Québec et d’autres pays occidentaux, dans le but de proposer des recommandations qui visent à améliorer de façon durable le mode de gestion des mâchefers québécois. L'étude du contexte règlementaire du Québec, la revue des modes de gestion des mâchefers dans d'autres juridictions et au Québec, ainsi que la description du projet de réhabilitation environnementale de l'ancienne gare de triage d'Outremont, ont permis de dégager quatre recommandations. Ces dernières concernent les règlements, les outils d'encadrement en place, les redevances exigibles à l'enfouissement et la recherche dans le domaine de l'incorporation de matières résiduelles dans divers produits, comme le béton et l'asphalte.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Olivier Guilbaultfr
dc.subjectCharbonfr
dc.subjectEnfouissementfr
dc.subjectGare de triagefr
dc.subjectIncinérationfr
dc.subjectMâcheferfr
dc.subjectMise en valeurfr
dc.subjectOrdures ménagèresfr
dc.subjectRéhabilitationfr
dc.subjectTerrains contaminésfr
dc.titleGestion comparée des mâchefers au Québec et dans d'autres juridictionsfr
dc.typeEssaifr
tme.degree.disciplineEnvironnement et développement durablefr
tme.degree.grantorCentre universitaire de formation en environnement et développement durable (CUFE)fr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Env.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record