Show simple document record

dc.contributor.advisorRoberge, Françoisfr
dc.contributor.authorGaudette-Boisvert, Marc-Olivierfr
dc.date.accessioned2015-07-21T20:04:57Z
dc.date.available2015-07-21T20:04:57Z
dc.date.created2012fr
dc.date.issued2012fr
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/7206
dc.description.abstractLes changements climatiques sont produits en partie par la prolifération des émissions de gaz à effet de serre causée par les combustibles fossiles utilisés dans le transport routier. L’objectif de cet essai est de présenter une démarche de réduction des émissions de gaz provenant des transports de passagers au Québec qui se base d’abord sur les lois, règlements, programmes, stratégies et plans d’action internationaux et nationaux qui ont orienté la lutte aux gaz à effet de serre. Au Québec, cette lutte se traduit par l’application du Plan d’action sur les changements climatiques 2006-2012, de la Stratégie énergétique du Québec 2006-2015, de la Politique québécoise du transport collectif 2006 et de la Stratégie de développement de l’industrie québécoise de l’environnement et des technologies vertes. Afin d’observer l’évolution des émissions de gaz à effet de serre, les inventaires de plusieurs municipalités ont été consultés dans le but de répertorier les méthodes de quantification utilisées pour calculer les émissions. L’analyse révèle que quatre méthodes de quantification des gaz à effet de serre provenant du secteur des passagers sont utilisées. Les méthodes du prorata et de la vente des carburants sont des méthodes reconnues par le programme Climat-municipalité et permettent d’avoir une information assez précise des émissions produites dans un territoire, mais ne permettent pas d’évaluer l’impact direct des mesures mises en place. De plus, la méthode qui semble être la plus efficace à évaluer les mesures mises en place est la méthode de modélisation. Toutefois, elle est la plus coûteuse et la plus élaborée. La méthode des véhicules-kilomètres parcourus (VKP) est une méthode qui permet d’avoir une certaine précision, mais tout comme les méthodes du prorata et de la vente de carburant elle ne permet pas d’évaluer la réduction des émissions produites par une mesure spécifique. La stratégie de lutte de ces gaz s’articule autour des outils de sensibilisation mis à la disposition de la population jumelée à l’amélioration de la performance des véhicules provenant de technologies moins émettrices de gaz et la réduction de la dépendance à l’automobile se traduisant par l’aménagement de quartier ou plusieurs types de déplacements alternatifs à la voiture sont favorisés.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Marc-Olivier Gaudette-Boisvertfr
dc.subjectGaz à effet de serrefr
dc.subjectInventaire de GESfr
dc.subjectMéthodologiefr
dc.subjectRéduction d’émissionfr
dc.subjectEnvironnement Canadafr
dc.subjectTransports Québecfr
dc.subjectProgramme Climat municipalitésfr
dc.titleÉlaboration d’une démarche visant la réduction des émissions de ges provenant des transports routiers au Québecfr
dc.typeEssaifr
tme.degree.disciplineEnvironnement et développement durablefr
tme.degree.grantorCentre universitaire de formation en environnement et développement durable (CUFE)fr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Env.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record